•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certaines universités de la N.-É. exigeront le port du masque à la rentrée

Un panneau à l'une des entrées du campus de l'Université St. Francis Xavier, à Antigonish.

Les universités de la Nouvelle-Écosse adoptent diverses approches pour les exigences en matière de masques cet automne.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Les masques seront toujours obligatoires dans toutes les zones d'enseignement de certaines universités de la Nouvelle-Écosse pour la session d'automne.

L'Université St. Francis Xavier à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, a informé le personnel et les étudiants, dans un communiqué, que les masques continueront d'être obligatoires dans tous les espaces d'enseignement tels que les salles de classe, les laboratoires et les studios jusqu'à nouvel ordre.

L'Université Dalhousie a aussi annoncé que des masques seront nécessaires dans toutes les salles de classe intérieures et les espaces d'enseignement.

Mardi, l'Université Saint Mary's a déterminé que les masques devront être portés dans les salles de classe, les espaces d'apprentissage, les zones de résidence partagée et les espaces communs.

Les responsables de l'Université St. Francis Xavier présicent que les masques peuvent être retirés par les professeurs et les étudiants lorsqu'ils enseignent ou font une présentation s'ils sont physiquement éloignés des autres. En dehors de la salle de classe, les masques seront fortement encouragés.

Une femme passe devant un immeuble de Dalhousie à Halifax.

L'Université Dalhousie fait partie des établissements qui exigeront le port du masque cet automne.

Photo : La Presse canadienne / Darren Pittman

La Nouvelle-Écosse n’oblige plus le port du masque en public depuis juillet, mais certains établissements de santé comme les hôpitaux continuent de l’imposer.

L'Université Mount Saint Vincent d'Halifax exigera également des masques dans les salles de classe et les laboratoires à l'automne, ainsi que dans les services de santé.

Les instructeurs et les étudiants peuvent retirer leur masque pour enseigner ou présenter, et pour s’abreuver.

Pour ce qui est de l'Université King's College, l'établissement demande des masques à trois épaisseurs dans tous les espaces communs intérieurs à partir du 25 août.

L’établissement indique que le port du masque sera en vigueur au moins jusqu'au 18 septembre. Nous sommes conscients que la nouvelle normalité inclut de nouveaux variants et plus de cas de COVID, dit la vice-présidente Sarah Clift.

L'augmentation habituelle de notre population au début du semestre d'automne augmentera les risques et nous voulons commencer l’année en soutenant notre santé et notre bien-être collectifs.

Le campus de l'Université Sainte-Anne à Halifax en Nouvelle-Écosse.

Le campus de l'Université Sainte-Anne à Halifax en Nouvelle-Écosse. 7 mars 2022

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Pas d'obligation à Sainte-Anne, Acadia, Saint Mary's et au NSCC

La seule université francophone en Nouvelle-Écosse n’obligera pas le port du masque à la rentrée, même s’il est fortement recommandé. L’Université Sainte-Anne recommande aussi la vaccination et la désinfection fréquente des mains.

Même scénario du côté du Nova Scotia Community College (NSCC) et de l'Université Saint Mary's, où le port du masque n'est plus obligatoire sauf lorsque les étudiants visitent la clinique de santé.

Puis dans la vallée d'Annapolis, Peter Ricketts, le président de l’Université Acadia à Wolfville, dit qu'il n'y a pas de directives de santé publique sur le campus.

Il précise tout de même, que les étudiants sont priés de respecter les souhaits des professeurs qui préfèrent que des masques soient portés durant leurs cours.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !