•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le français : une langue en déclin en Saskatchewan

Carte géographique du Canada avec la Saskatchewan en jaune, illustrée du drapeau de la province.

En Saskatchewan, 4,7 % de la population parle les deux langues officielles.

Photo : Radio-Canada / Émilie Robert

Katia St.Jean

Selon le recensement de 2021 de Statistique Canada, seulement 1,1 % de la population saskatchewanaise a indiqué avoir le français comme langue maternelle. Le nombre de personnes qui utilisent le français comme première langue a aussi chuté de 2000 depuis 2016, pour s'établir à 11 335 en 2021.

Les tendances générales de la langue française sont semblables au reste du Canada à l’extérieur du Québec, souligne l’analyste chez Statistique Canada, Émilie Lavoie.

« On constate une diminution de la connaissance unique du français comme unique langue maternelle et on voit une plus grande mixité des langues. »

— Une citation de  Émilie Lavoie, analyste chez Statistique Canada

Le plus récent rapport de Statistique Canada, publié mercredi, indique que l’anglais domine toujours en Saskatchewan, où 98 % de la population parlent cette langue.

Les grands centres de la province connaissent également une diminution du français. À Regina, 2300 personnes ont le français comme première langue officielle parlée, soit une diminution d'environ 100 personnes depuis le recensement de 2016. Dans la ville de Saskatoon, 2805 personnes parlent français, ce qui représente une diminution d'environ 200 personnes.

On constate que le français est connu, mais qu’il est connu avec d’autres langues. Le français n’est pas prédominant, n’est pas la langue principale parlée ou connue des personnes, ajoute Mme Lavoie.

Cette tendance se poursuit dans les petites municipalités de la province. À Prince Albert et à Moose Jaw, une diminution d'environ 200 personnes ayant le français comme première langue officielle parlée est recensée, alors qu’à Gravelbourg c’est une diminution de près de 100 personnes.

Le bilinguisme en augmentation

En Saskatchewan, 51 970 personnes ont indiqué qu’elles connaissent le français et l’anglais. Cela représente une augmentation de 600 personnes depuis 2016.

En Saskatchewan, c’est dans les grands centres que l'on voit la majorité de personnes qui connaissent les deux langues, explique l’analyste.

C’est probablement lié à l’immigration , dit-elle, puisqu’on retrouve dans les grands centres un plus grand nombre de personnes qui proviennent de pays où le français est connu. Le bilinguisme est aussi en lien avec les endroits où il a de fortes présences de programmes d'immersion.

Cependant, si 4,7 % de la population se dit bilingue, ce taux est le plus bas de toutes les provinces canadiennes.

Fait à remarquer, 27 510 personnes ont une langue autochtone comme langue maternelle en Saskatchewan, où le tagalog, l’allemand, le pendjabi et le mandarin demeurent des langues principales également parlées dans la province.

Avec les informations de Rose Nantel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !