•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le port de Belledune veut profiter de l’engouement pour l’hydrogène

Le port de Belledune.

Le port de Belledune prévoit présenter sous peu un nouveau plan directeur qui permettra de déterminer ses objectifs pour les 25 prochaines années.

Photo : Port de Belledune

Radio-Canada

L’hydrogène est une bonne occasion d’affaires pour le port de Belledune croit son président-directeur général Denis Caron.

Des responsables du port seront à Terre-Neuve-et-Labrador la semaine prochaine lors de la visite du chancelier allemand Olaf Scholz. Il y sera pour signer un accord sur l’hydrogène avec le premier ministre canadien Justin Trudeau.

On est le seul [groupe] du Nouveau-Brunswick à présenter notre stratégie au chancelier et au premier ministre et on est très fiers de ça, indique M. Caron en entrevue à l’émission La matinale.

L’hydrogène, une occasion verte en or

Le port de Belledune a connu plusieurs revers au cours des dernières années.

La fermeture en 2019 de la fonderie Brunswick de l’entreprise Glencore a porté un coup dur aux finances du port. Puis, en novembre, le gouvernement fédéral a rejeté la demande du Nouveau-Brunswick de repousser la fermeture de la centrale thermique, qui devra cesser de brûler du charbon d’ici 2030.

Denis Caron, président-directeur général du port de Belledune.

Denis Caron, président-directeur général du port de Belledune, espère que le nord de la province pourra tirer profit du virage vert des grandes entreprises.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Donc c’est évident qu’on doit trouver d’autres solutions, d’autres industries, mais qui sont propres en utilisant, par exemple, un carburant comme l’hydrogène, souligne Denis Caron.

Le Nord en bonne position

Il voit d’un bon œil le développement de l’industrie de l’hydrogène au Canada et espère que le nord de la province pourra en profiter.

L’objectif c’est d’avoir de l’énergie verte pour produire l’hydrogène comme tel. Puis on croit que la région, le nord de la province, a certainement le potentiel, croit-il.

M. Caron pense qu’il y a de la place pour plus d’énergie verte dans la région, que ce soit avec des parcs éoliens ou solaires.

« On commence à voir un virage dans l’industrie, surtout avec les grandes multinationales, qui cherchent une énergie beaucoup plus propre. »

— Une citation de  Denis Caron, pdg du Port de Belledune

Il précise qu’évidemment, tout cela doit se faire en accord avec les communautés touchées et ajoute que des consultations sont en cours depuis un an et demi.

Le port de Belledune prévoit présenter sous peu un nouveau plan directeur qui permettra de déterminer ses objectifs pour les 25 prochaines années.

Avec des informations de l'émission La matinale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !