•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visiteurs reviennent en grand nombre au parc des Hautes-Terres-du-Cap-Breton

Paysage panoramique d'une route à flanc de colline et de la mer.

La route Cabot Trail, sur l'île du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse attire chaque année des milliers de touristes pour ses paysages spectaculaires.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'été n'est pas encore terminé, mais les premiers chiffres semblent indiquer que le nombre de visiteurs est presque revenu à la normale dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.

Selon Parcs Canada, environ 133 000 personnes ont visité le parc entre mai et juillet. C'est seulement 11 000 personnes de moins que les chiffres de 2019 pour la même période.

Kelly Deveaux, surintendante du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, pense que le parc pourra même dépasser les chiffres d'avant la pandémie.

Ce que nous voyons cette année, c'est que nous sommes constamment occupés. Il n'y a pas vraiment de hauts et de bas par rapport aux week-ends et aux jours de semaine, constate-t-elle.

Nous prévoyons vraiment que toute cette activité va mener à une forte saison automnale.

Les chiffres de cette année contrastent fortement avec ceux des deux dernières années. En 2020, le parc a accueilli seulement 40 000 visiteurs durant l’été et en 2021, 62 305 visiteurs sont venus.

Un sentier.

Le sentier Skyline du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton.

Photo : Parcs Canada (courtoisie)

Cet été, il y a eu tellement de trafic que le personnel a dû fermer temporairement le sentier le plus populaire du parc, Skyline, à deux reprises. Le stationnement était complètement plein.

Une fois que le stationnement se remplit, les visiteurs commencent à se garer dans des zones interdites, et quand une personne le fait beaucoup d’autres emboîtent le pas. Nous nous retrouvons dans une situation où les véhicules d'urgence ne pourraient pas accéder au début du sentier, explique Kelly Deveaux.

La fermeture dure habituellement quelques heures jusqu'à ce que la congestion se dissipe.

Elle souligne que d'autres sentiers populaires ont aussi eu des problèmes de stationnement et de circulation à cause de l'augmentation des touristes.

Elle encourage les visiteurs à s'arrêter aux centres d'information touristique du parc pour découvrir des sentiers moins connus comme le sentier L'Acadien, qui surplombe la vallée de la rivière Chéticamp, et le sentier Mica Hill qui offre des vues sur la faille d'Aspy.

Le nouveau terrain de camping du parc, Cap-Rouge/Mkwesaqtuk, a également reçu beaucoup de visiteurs.

C'est tellement génial de voir des gens de retour dans le parc national, sur les sentiers, sur les plages et en camping, dans lesquels nous constatons également une résurgence.

Une route endommagée qui se termine abruptement devant un tas de roches.

Une route endommagée par les intempéries des jours précédents dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, le 25 novembre 2021.

Photo : CBC / Craig Paisley

Le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton a été durement touché par les inondations de novembre dernier.

La plupart des zones sinistrées ont pu être réparées au printemps, mais la cascade populaire des Chutes Mary Ann est toujours inaccessible en véhicule en raison de l'état de sa route.

Kelly Deveaux précise que les réparations sont en cours et que la route vers les chutes devrait ouvrir pour la fin de semaine de la fête du Travail, si le temps le permet.

Avec les informations de Brittany Wentzell de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !