•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau sentier de vélo de montagne au Centre de plein air du lac des Rapides

Un sentier de vélo dans le bois. Une pancarte avec le nom de la piste "la frustrée".

Un des sentiers du club de vélo Norcycle au lac des Rapides.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un nouveau sentier de vélo de montagne sera bientôt aménagé au sommet du centre de plein air du lac des Rapides. Les tracés existants du club de vélo Norcycle seront également améliorés.

Le club de vélo de montagne a amassé 103 000 $ pour améliorer ses installations au lac des Rapides. Les fonds proviennent de plusieurs partenaires, dont la Société du Plan Nord.

La part du lion de cet investissement permettra l’aménagement d’un nouveau secteur de vélo de montagne menant au sommet du centre de plein air.

Le but était d’aller chercher un nouveau secteur complètement. En vélo de montagne on vise toujours de partir du point le plus haut, c’est ça qui est le plus efficace, explique Daniel Arsenault, porte-parole et administrateur du club de vélo Nordcycle.

Daniel Arsenault accorde une entrevue dans sa boutique.

Daniel Arsenault est administration du club de vélo Nordcycle

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Le club a travaillé avec une firme spécialisée qui a suggéré un tracé vers le point le plus élevé du secteur.

Pour l'instant, seuls un sentier d’ascension, un point de rassemblement au sommet et un sentier de descente sont prévus. À long terme, l’ouverture du sommet devrait toutefois permettre d’aménager un nouveau secteur avec plusieurs descentes.

« L’investissement va vraiment aider à créer un nouveau secteur dans le futur. »

— Une citation de  Daniel Arsenault, porte-parole et administrateur du club de vélo Nordcycle

Les travaux devraient commencer en septembre et s’échelonner sur environ quatre semaines. Durant les travaux, le vélo de montagne sera encore possible dans les secteurs existants du club.

Amélioration des installations

Une partie des subventions doit aussi permettre de refaire une beauté aux sentiers existants.

On a quelques sentiers qui datent des jeux du Québec en 2007, donc ils ont une quinzaine d’années, indique Daniel Arsenault. Il précise que des infrastructures de bois, comme des ponceaux, doivent être remplacées.

Avant de développer de nouvelles pistes, il faut consolider la sécurité des pistes existantes, juge le porte-parole du club de vélo Nordcycle.

C’est également la raison pour laquelle le club prévoit une amélioration de la signalisation des sentiers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !