•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La route 153 fermée d’urgence entre Hérouxville et Saint-Tite

Un tronçon de la route 153 entre Hérouxville et Saint-Tite est fermé à la circulation, comme l'indique cette carte géographique.

Le détour mis en place prévoit que la circulation locale se fasse par le rang Sud, la route Paquin et le rang Saint-Pierre Sud alors que les camions peuvent emprunter la route 155 et la route 159.

Photo : Québec 511

Un trou est apparu dans la chaussée de la route 153 entre Hérouxville et Saint-Tite, ce qui a forcé le ministère des Transports du Québec à fermer cette route à la circulation. Le préfet de la MRC de Mékinac n’est pas surpris qu’un tel problème apparaisse sur cette voie carrossable.

La décision de fermer complètement la route 153 a été prise lundi vers 21 h. Deux détours différents ont été mis en place : l'un pour la circulation locale et l’autre pour les poids lourds.

Il s’agit d’un affaissement de sol au-dessus d’un ponceau entre le rang Saint-Pierre et le rang Sud, a expliqué le porte-parole du ministère, Louis-André Bertrand, en entrevue à l’émission En direct.

Cet affaissement survient alors que des travaux de resurfaçage sont en cours dans le secteur. Rappelons aussi que les automobilistes et les camionneurs de la région doivent déjà composer avec la fermeture du pont des Piles.

Le MTQ ne sait pas quand la route sera rouverte, mais il espère pouvoir rétablir la circulation avant le Festival western de Saint-Tite, qui aura lieu du 9 au 18 septembre.

« Le ministère est très conscient de l’importance du Festival [western de Saint-Tite] et de l’afflux de circulation qui y est associé, donc tout est mis en œuvre pour pouvoir rouvrir la route le plus rapidement possible. »

— Une citation de  Louis-André Bertrand, porte-parole du MTQ

La cause de l’affaissement n’est pas encore connue. Des mouvements de sol ou des infiltrations d’eau pourraient expliquer cette situation, selon le porte-parole du MTQ. Une analyse sera effectuée par le ministère. Le ponceau, qui est installé assez profondément dans le sol, devra être remplacé.

Le maire d’Hérouxville dénonce des incohérences

Le maire d'Hérouxville et préfet de la MRC de Mékinac, Bernard Thompson, se doutait qu’un tel problème allait survenir.

Il milite depuis longtemps pour que la route soit reconstruite en entier, mais le MTQ a plutôt privilégié l'option du resurfaçage.

« Ce qui me révolte, c’est qu’on a discuté de ces choses-là avec le ministère, mais on a frappé un mur total. »

— Une citation de  Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac et maire d’Hérouxville

En entrevue à l’émission En direct, il a aussi raconté que le MTQ avait comblé les nombreux nids-de-poule et les ornières dans ce secteur il y a à peine trois semaines et que les lignes avaient même été repeintes.

On s’est dit : ''Bon, ce ne sera pas asphalté pour le moment, ce sont seulement des réparations'', et il y a environ une semaine et demie, on s'est aperçus qu’ils défaisaient entièrement ce qu’ils avaient fait, explique-t-il.

À sa grande surprise, les travailleurs ont alors complètement réasphalté la route.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !