•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cyberattaque à la STS : jusqu’à 850 transports annulés par jour

La pancarte de la Société de transport du Saguenay installée sur un arrêt d'autobus à l'Université du Québec à Chicoutimi.

La Société de transport du Saguenay a été victime d'une cyberattaque.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

Depuis près d’une semaine, la cyberattaque dont a été victime la Société de transport du Saguenay (STS) paralyse le service de transport adapté sur le territoire. Selon la directrice de l’Association régionale de loisirs pour personnes handicapées (ARLPH) du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Manon Blackburn, celle-ci a entraîné la suspension de plus de 850 transports par jour pour les personnes en situation de handicap.

Une personne qui est par exemple en fauteuil roulant ou en mobilité réduite et que son seul moyen de transport est le transport adapté, c'est sûr que pour elle, les impacts sont très importants, expliquait-elle au micro de Place publique.

Les organismes sont aussi pénalisés de ne pas pouvoir accueillir leur clientèle et offrir les activités habituelles.

« Le transport adapté est un droit qui est acquis pour les personnes handicapées et ça fait longtemps que le transport adapté existe à Saguenay. On ose espérer qu’il va y avoir des mesures qui vont être prises »

— Une citation de  Manon Blackburn, directrice de l’association régionale de loisirs pour personnes handicapées

Puisque le transport adapté est un outil d’indépendance pour les personnes handicapées, Manon Blackburn espère que des mesures nécessaires seront prises par la STS pour que des événements de la sorte ne se reproduisent plus. L'arrêt des services accentue l'isolement que les personnes en situation de handicap peuvent vivre.

Nous on appelle nos membres chaque jour pour demander comment ça va et leur dire que nous n'avons pas de nouvelles, que nous sommes toujours en attente de nouvelles informations de la STS, mentionnait Manon Blackburn.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !