•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le traversier de Dawson en cale sèche jusqu’à nouvel ordre

le traversier près de la rive avant d'être sorti de l'eau

Le traversier George-Black avait été remorqué vers la rive par une barge commerciale après s'être échoué sur un banc de sable en 2018.

Photo : Ted Laking

Radio-Canada

Un bris mécanique a forcé l’arrêt, lundi soir, des traversées du George-Black entre les rives est et ouest du fleuve Yukon devant Dawson. Les autorités estiment qu’il faudra au moins deux jours pour effectuer les réparations.

Selon Krysten Johnson du ministère de la Voirie et des Travaux publics, ce sont l'hélice et l’arbre à transmission qui ne fonctionnent pas. Cependant, une navette permet la traversée de huit piétons à la fois entre 7 h et 23 h.

La porte-parole assure que les autorités alaskiennes ont été informées pour qu'elles puissent aviser les automobilistes avant qu’ils s‘aventurent sur la route Top of the World qui relie Tok en Alaska à Dawson.

Des camions et de la machinerie lourde près de la rive où se trouve un navire.

Des équipes du ministère de la Voirie et des Travaux publics étaient à pied d'oeuvre, mardi, pour procéder aux réparations du George-Black.

Photo : Radio-Canada / Chris MacIntyre

Pat Brooks, co-propriétaire du camping pour autocaravanes à Dawson, admet que la situation est fâcheuse, mais il rappelle que le traversier a donné un excellent service au cours des décennies.

« Les clients comprennent que c’est le genre de situation qui peut survenir et s’il faut être coincé quelque part, Dawson est un bel endroit.  »

— Une citation de  Pat Brooks, co-propriétaire du camping Goldrush

Il ajoute que ses clients ont l'avantage d'être généralement en vacances ce qui leur permet d'être un peu plus flexibles avec leur horaire.

Une solution à long terme discutée

Ce traversier a 55 ans et nous remarquons des problèmes chaque année , affirme la porte-parole Krysten Johnson qui ajoute que des discussions sont en cours quant à la traversée du fleuve à long terme.

De fait, ces dernières années, la construction d’un pont de glace en hiver a également été l’objet de nombreuses difficultés pour le ministère.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !