•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé publique de l’Outaouais intensifie ses efforts de vaccination contre la COVID-19

Une femme reçoit un vaccin.

La population du Québec âgée de 75 ans et plus peut déjà prendre rendez-vous pour obtenir une nouvelle dose de rappel contre la COVID-19.

Photo : Associated Press / Anupam Nath

Radio-Canada

« La rentrée scolaire arrive à grands pas. L’automne aussi. Il y a un petit peu moins de mesures mises en place que l’an dernier pour nous protéger », indique Frédérique Morin, coordonnatrice de la vaccination COVID-19 au Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de l'Outaouais.

Donc, on pourrait s’attendre bien évidemment à voir certaines éclosions. Peut-être une huitième vague, anticipe-t-elle.

C’est pourquoi une nouvelle campagne de vaccination contre la COVID-19 a été lancée au Québec mardi.

La vaccination est désormais offerte aux 75 ans et plus. Ce sera au tour des 60 ans et plus la semaine prochaine et enfin, tous les adultes de plus de 18 ans pourront se faire vacciner à compter du 29 août.

Dans le cadre de cette campagne de vaccination massive, la santé publique de l'Outaouais invite la population à se faire vacciner

« On veut protéger nos aînés et les gens autour de nous. »

— Une citation de  Frédérique Morin, coordonnatrice de la vaccination COVID-19 au CISSS de l'Outaouais

Le taux de couverture vaccinale pour la dose de rappel est d'un peu plus de 60 % dans la région. Puisque la majorité des résidents ont reçu leur dernière dose durant l'hiver, les autorités recommandent à nouveau le vaccin. Ça pourrait toucher plusieurs milliers de personnes en Outaouais, prévoit Mme Morin.

On a démontré que le vaccin perd un peu de son efficacité après cinq mois donc on recommande à tout le monde de venir chercher une dose de rappel après cinq mois, insiste-t-elle.

N’en reste qu’il demeure recommandé d’attendre trois mois avant de se faire vacciner à la suite d’une infection au virus.

Frédérique Morin devant les postes de vaccination installés au Palais des Congrès de Gatineau.

Frédérique Morin est la coordonnatrice à la vaccination COVID-19 pour le CISSS de l'Outaouais (archives).

Photo : Radio-Canada / Félix Desroches

Quant aux enfants, aucune recommandation n’a été émise pour l’instant au sujet des doses de rappel.

Si la prise de rendez-vous via clique santé reste priorisée, les sans rendez-vous sont possibles selon la disponibilité des vaccins.

Dans la région, les sites de vaccination demeurent les mêmes, soit le 75 boulevard La Gappe, un coin de vaccination aux Chevaliers de Colomb dans le secteur de Buckingham, le Château Logue à Maniwaki et le Complexe Whissell à Saint-André-Avellin.

Planification et vaccination

Le CISSS de l’Outaouais est optimiste quant aux efforts de vaccination. Ça se passe extrêmement bien, notre planification va être dans les temps, rapporte Frédérique Morin.

On a déjà commencé la vaccination dans plusieurs milieux de vie, dont les CHSLD et les résidences pour personnes âgées.

Le rythme de vaccination varie toutefois en fonction des infections. Il ne faut pas perdre de vue que certaines résidences ont vécu des éclosions, explique justement Mme Morin.

Il y a des milieux de vie qui ont quand même été touchés récemment. Donc on ne donnera pas la vaccination immédiatement. Il y a certains milieux de vie qui pourraient être reportés à cause de cette raison-là, précise-t-elle.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !