•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mondial de hockey junior : Hockey Canada impute le peu d’affluence au scandale à son sujet

Un supporteur regarde un match du Championnat du monde de hockey junior à Edmonton, dans une tribune vide (août 2022).

L'affluence n'est pas au rendez-vous au Mondial de hockey junior qui se tient à Edmonton jusqu'au 20 août, une situation qui devrait engendrer des pertes financières pour Hockey Canada et pour les autres organisations qui sont liées à l'événement.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Radio-Canada

Hockey Canada soutient que la tenue du Championnat du monde de hockey junior en période estivale ainsi que le fait qu’il soit éclaboussé en tant qu’organisme national par un scandale lié à des allégations sexuelles sont à l’origine du peu d’affluence notée lors des matchs.

Le mondial junior, qui a lieu du 9 au 20 août à Edmonton, devait initialement se tenir en décembre 2021 dans la capitale albertaine et à Red Deer, mais il a dû être annulé en raison d'une hausse du nombre de cas de COVID-19 chez des participants.

Le tournoi se déroule alors que Hockey Canada est au coeur d’une tempête depuis la révélation de plusieurs accusations d'agression sexuelle, dont la gestion, par l'organisation, fait face à de nombreuses critiques.

Comme conséquences, le gouvernement fédéral a gelé le financement qu’il lui alloue, tandis que de grands commanditaires comme Telus et Canadian Tire lui ont retiré leur soutien, en laissant notamment la glace de la place Rogers sans publicité et les panneaux environnants dépourvus des logos habituels.

Boudé par le public

Pour l’instance nationale du hockey, ces deux faits sont à l’origine du manque d’engouement du public à se procurer les billets pour assister aux rencontres. Hockey Canada rejoint ainsi l’avis de Dan Mason, professeur à la Faculté de kinésiologie, de sport et de récréation de l'Université d'Alberta, à ce sujet.

Alors que l’événement draine habituellement des milliers d'amateurs de hockey, ce n’est pas le cas cette année. L'assistance moyenne dans les gradins pour les 20 matchs de la ronde préliminaire du tournoi était de 1319 supporteurs.

Aucun des trois premiers matchs du tournoi n'a attiré 1000 supporteurs, la plus grosse affluence ayant été enregistrée par le match ayant opposé les États-Unis et l'Allemagne devant 829 personnes.

Même si la partie de l’équipe canadienne contre la Lettonie (remportée 5 à 2 par le Canada) s’est jouée le lendemain devant un public de 2779 personnes, aucune présence n'a été signalée en revanche lors du duel entre la Suisse et la Suède qui a eu lieu le même jour.

Même les quelque 5204 supporteurs ayant assisté, lundi, à la victoire du Canada (6-3) aux dépens de la Finlande lors du dernier match de la ronde préliminaire ne suffisent pas à remédier à la situation. Par exemple, plus de 1500 billets étaient encore invendus à la veille du quart de finale qui opposera mercredi le Canada à la Suisse.

Pertes financières en vue

De ce fait, Hockey Canada et les autres parties prenantes de l'événement, notamment la Fédération internationale de hockey sur glace (FIHG), devraient s’attendre à des pertes financières.

Les profits nets des mondiaux juniors sont partagés entre Hockey Canada, les membres de Hockey Canada, la [Ligue canadienne de hockey] et la FIHG, précise Hockey Canada.

Avec des informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !