•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sécheresse : Washington réduit les quotas d’eau de certains États et du Mexique

Des plaisanciers naviguent sur le Colorado.

La sécheresse menace le fleuve Colorado, qui approvisionne en eau des dizaines de millions de personnes et de nombreuses exploitations agricoles, et qui est principalement alimenté par les chutes de neige.

Photo : Getty Images / AFP / PATRICK T. FALLON

Agence France-Presse

Certains États américains et le Mexique vont devoir réduire leur consommation d'eau pour éviter des conséquences « catastrophiques » sur le fleuve Colorado, au moment où la région subit un épisode de sécheresse historique, a annoncé mardi le gouvernement fédéral.

Après plus de deux décennies de chutes de pluie plus faibles que d'habitude, le niveau de ce cours d'eau, essentiel pour l'Ouest américain, est alarmant. Les cycles de sécheresse sont aggravés par les changements climatiques dus à l'activité humaine.

Malgré des années de mises en garde, les États qui dépendent du fleuve n'ont pas réussi à réduire suffisamment leurs besoins en eau, ce qui a conduit les autorités fédérales à imposer mardi des restrictions.

Pour éviter un effondrement catastrophique du système du fleuve Colorado et un avenir d'incertitude et de conflit, l'utilisation de l'eau dans le bassin doit être réduite, a déclaré Tanya Trujillo, une responsable de l'agence fédérale des ressources en eau.

L'Arizona recevra 21 % d'eau en moins en 2023, le Nevada, 8 % de moins, et le Mexique, où le Colorado finit sa course, 7 % de moins.

La Californie, le plus grand utilisateur de l'eau du fleuve et le plus peuplé des États américains, ne sera pas touchée l'an prochain.

Des responsables des États situés en amont du fleuve ont dénoncé une décision jugée injuste.

Il est inacceptable que l'Arizona doive continuer à porter une part disproportionnée du fardeau des réductions [d'eau] au bénéfice d'autres qui n'ont pas contribué à l'effort, ont dit dans un communiqué Tom Buschatzke et Ted Cooke, deux hauts responsables des services de gestion de l'eau dans cet État du Sud-Ouest américain.

Le fleuve Colorado prend sa source dans les montagnes Rocheuses et serpente à travers le Colorado, l'Utah, l'Arizona, le Nevada, la Californie et le nord du Mexique, où il se jette dans la mer.

Il est principalement alimenté par les chutes de neige qui s'accumulent durant l'hiver à haute altitude, avant de fondre progressivement durant les mois chauds.

23e année de sécheresse

Sous l'effet du réchauffement climatique, les précipitations diminuent et la neige fond plus vite, ce qui prive d'une partie de ses ressources un fleuve qui alimente en eau des dizaines de millions de personnes et de nombreuses exploitations agricoles.

Le département de l'Intérieur, qui gère notamment les ressources naturelles, fait tout ce qui est en son pouvoir pour préserver l'eau et veiller à ce que toutes les personnes touchées reçoivent une aide adéquate, a affirmé le secrétaire adjoint Tommy Beaudreau.

La sécheresse de plus en plus grave qui touche le bassin versant du fleuve Colorado est due aux effets des changements climatiques, notamment la chaleur extrême et les faibles précipitations, a-t-il ajouté.

L'Ouest américain connaît sa 23e année de sécheresse, ce qui en fait l'épisode le plus grave en plus de 1000 ans.

Cet environnement sec facilite l'expansion de feux de forêt de plus en plus destructeurs.

Des mesures locales sont aussi mises en place dans les villes desservies par le fleuve Colorado, comme Los Angeles, avec, par exemple, des restrictions impopulaires sur l'arrosage extérieur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !