•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Simon Brousseau remporte le Prix du récit Radio-Canada 2022

Simon Brousseau sourit à l'objectif.

Simon Brousseau est le gagnant du Prix du récit Radio-Canada 2022.

Photo : Laurence Côté-Fournier

Radio-Canada

« Le prof d’anglais de cinquième année, un homme jaune et gris qui, selon la rumeur, se coiffait à l’aide de blanc d’œuf, jouissait beaucoup du peu d’autorité que lui conféraient ses fonctions. John d’œuf, comme nous le surnommions, exigeait, à mon grand malheur – je n’obtenais dans ce cours que de piètres résultats – la signature d’un parent sur chacun de ses tests hebdomadaires. Pour éviter des remontrances bien méritées, mais aussi parce que la possibilité de berner les adultes à qui je devais rendre des comptes m’attirait, j’ai voulu vérifier un soir si j’avais la trempe d’un faussaire. »

Voilà planté, en quelques mots, le décor du texte de Simon Brousseau, La signature du père, qui remporte le Prix du récit Radio-Canada 2022.

Le jury, composé cette année de Bruno Blanchet, de Dominique Fortier et de Jocelyn Sioui, a choisi de récompenser ce récit à la fois lucide et sensible, à l’humour en demi-teintes. Le trio a été séduit par une voix juste, qui explore la fragilité et la force des liens qui unissent un fils à son père.

« Dans ces pages sur la mémoire et la filiation, on nous donne à ressentir les désirs contradictoires de l’adolescence, auxquels font écho les réalités de l’âge adulte. Des scènes fortes, empreintes d'émotion mais racontées avec une économie de moyens exemplaire, suscitent irrésistiblement l’adhésion du lecteur. »

— Une citation de  Commentaire du jury du Prix du récit 2022

Simon Brousseau a écrit ce texte très personnel dans les semaines qui ont suivi le décès de son père. Chaque jour, en écrivant, je regardais en face la réalité brutale de la mort, la promesse qui nous est faite à la naissance que nous allons un jour mourir.

L'écrivain s'interrogeait en écrivant sur le sens de sa présence au monde, sur l'usage qu'il pouvait faire de ses jours, et sur ce qu'il reste des gens qu'on aime après leur disparition.

L'ABC d'un bon récit

Professeur de littérature au Collège Jean-de-Brébeuf, Simon Brousseau a écrit deux recueils de nouvelles, Synapses – finaliste au Grand Prix du livre de Montréal – et Les fins heureuses, et un essai, David Foster Wallace et les pouvoirs de la littérature.

L'écrivain s'était hissé parmi les cinq finalistes en 2015 pour son récit Le singe joyeux dans la tapisserie. Selon lui, un bon récit doit faire preuve de générosité.

« On peut être généreux en partageant ses regrets, en abordant ses faiblesses, ses problèmes, en exposant ses contradictions, en mettant des mots sur une source de souffrance difficile à nommer. Parfois, un récit me semble généreux en me permettant de percevoir une réalité à laquelle je n'étais pas suffisamment sensible, auparavant.  »

— Une citation de  Simon Brousseau

Une bourse de 6000 $ et un séjour d'écriture à Banff

À titre de lauréat du Prix du récit Radio-Canada 2022, Simon Brousseau recevra une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Les quatre finalistes se partageront 4000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada. Voici ces finalistes :

Quant à la lauréate de langue anglaise (CBC Non Fiction Prize), il s'agit de Susan Cormier. On peut lire son récit Advice to a New Beekeeper sur le site de CBC Books (Nouvelle fenêtre).

Simon Brousseau profitera également d'une résidence d'écriture de deux semaines au Centre des arts de Banff, en Alberta.

Véritable tremplin pour les écrivaines et écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits (histoires vécues), nouvelles et poèmes inédits soumis au concours.

Vous aussi, vous écrivez?
Participez à l'un de nos concours littéraires!

Prix de la nouvelle inscrivez-vous maintenant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !