•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction résidentielle en forte baisse à Québec

Un travailleur de la construction monté dans un échafaud.

Sur une période de 12 mois, la mise en chantier dans la région a diminué de 23 % (archives).

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Jérémie Camirand
Audrey-Maude Vézina

Le nombre de mises en chantier résidentielles pour le mois de juillet a diminué de 56 % par rapport à l’année dernière, selon les données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

La région accuse ainsi le repli le plus prononcé de la province, et ce, après avoir connu une année record en 2021. Selon la SCHL, cette importante diminution était prévisible.

« L’an dernier, Québec a eu une année record, en particulier au niveau de la construction de logements locatifs. Cette année, ça a ralenti un petit peu pour la plupart des segments de marché, mais surtout le locatif a ralenti, parce qu’il y a déjà beaucoup de logements en construction. »

— Une citation de  Paul Cardinal, directeur du Service économique de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ)

Cependant, l’inflation, la hausse du taux d’intérêt et des coûts des matériaux devraient continuer à faire baisser le nombre de mises en chantier, précise le directeur.

À l’échelle de la province et dans la région de Québec, en 2023, [l’inflation et les autres facteurs mentionnés] vont être présents. On prévoit donc qu’il y aura un autre recul de la construction résidentielle d’à peu près 11 %, explique M. Cardinal.

Crise du logement

La région de Québec pourrait voir la demande de logements locatifs dépasser l’offre actuelle dans les prochaines années si le nombre de logements construits n’augmente pas davantage, indique la SCHL.

La région métropolitaine de recensement de Québec a enregistré 623 habitations mises en chantier en juillet 2022, alors qu'on en dénombrait 1406 en 2021, selon les données de mises en chantier de la SCHL (Nouvelle fenêtre).

Sur une période de 12 mois, la mise en chantier dans la région a diminué de 23 %.

Ce chiffre représente davantage la tendance générale, puisqu’il ne tient pas compte des fluctuations mensuelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !