•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La campagne de vaccination contre la COVID-19 est lancée en Estrie

Une personne qui se fait vacciner.

La dose de rappel est offerte pour le moment aux personnes âgées de 75 ans et plus.

Photo : pool/afp via getty images / CARLOS OSORIO

Radio-Canada

Jusqu'à 20 000 personnes pourront être vaccinées en Estrie chaque semaine contre la COVID-19. Québec a annoncé mardi qu'il lançait une nouvelle campagne de vaccination contre le coronavirus à quelques jours de la rentrée scolaire et de la fin des vacances.

Les centres de vaccination avaient réduit leur capacité au cours des derniers mois, certains ayant même fermé leurs portes en raison d'une diminution de la demande. Malgré cela, le CIUSSS affirme qu'il sera capable de répondre à la demande, ayant suffisamment de personnel en place.

[Les cliniques qui offriront le service] sont principalement celles qui étaient déjà existantes lors de la dernière année et demie, explique Nathalie Schoos, coordonnatrice des centres de vaccination COVID-19 au CIUSSS de l'Estrie - CHUS. Il y en a neuf réparties sur le territoire du CIUSSS. Et les pharmacies sont également des partenaires importants dans la vaccination. Certaines d'entre elles continuent de l'offrir.

Nathalie Schoos suggère cependant de vérifier si une pharmacie offre le service ou non. Plusieurs d'entre elles refusent de poursuivre le service en raison de la rémunération insuffisante, et sont en pleine négociation avec Québec pour parvenir à une entente.

On s'attend, avec la reprise de la campagne, que certaines d'entre elles remettent cette offre de service, souligne cependant Nathalie Schoos.

Des centres de vaccination mobiles seront également utilisés pour offrir la vaccination dans les résidences privées pour aînés. Un peu plus tard, lorsqu'on aura fait nos clientèles prioritaires, on verra en fonction de la demande, ajoute-t-elle.

Nathalie Schoos, directrice des soins infirmiers au CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Nathalie Schoos, coordonnatrice des centres de vaccination COVID-19 en Estrie

Photo : Radio-Canada

Une capacité qui ira en augmentant

Dès cette semaine, 5000 personnes de 75 ans et plus pourront recevoir une dose de rappel contre la COVID-19. La prise de rendez-vous va s'élargir aux personnes âgées de 60 ans et plus dès la semaine prochaine, et le 28 août, tous les adultes pourront être vaccinés.

La capacité sera également augmentée en fonction de l'ouverture de la prise de rendez-vous : 8000 personnes la semaine prochaine, 12 000 la suivante puis 20 000 à plein régime.

Ça correspond environ à 250 000 personnes en Estrie. C'est le volume total, pour l'automne, sur lequel on s'est basé, explique Nathalie Schoos.

Pancarte de vaccination de la COVID-19.

L'Estrie pourra vacciner 20 000 personnes par semaine, à plein régime.

Photo : Radio-Canada / René-Charles Quirion

Des Estriens divisés sur cette dose de rappel

Les avis sont partagés sur cette nouvelle campagne de vaccination, selon des Sherbrookois rencontrés.

Myriam Santschi travaille dans le domaine de la santé, et a déjà reçu sa dose de rappel. Je voyais ce qui se passe dans les hôpitaux et je pense que c'est important de continuer à se faire vacciner. Elle affirme que la plupart de ses collègues ont la même réflexion.

Charlotte Anger, pour sa part, ne voit pas la nécessité de recevoir une dose de rappel. Je sais qu'il y a eu beaucoup de contagion cet été. Ce n'est pas que je ne me sens pas concernée, mais pour moi, personnellement, je ne pense pas aller la chercher. Pas pour le moment.

Quant à Gilles Latulipe, il soutient qu'il prendra la dose de rappel, le moment venu. Il faut se protéger les uns et les autres, affirme-t-il. Ça ne me tente pas de pogner ça!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !