•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers d’artefacts muséaux réunis sous un même toit à Ottawa

D'anciens véhicules agricoles ou de transport collectif sont rassemblés dans un entrepôt.

Provenant de plusieurs musées, des dizaines de milliers d'artefacts seront désormais préservés dans un édifice adjacent au Musée des sciences et de la technologie du Canada à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

Radio-Canada

Attendu depuis la réouverture en 2017 du nouveau Musée des sciences et de la technologie du Canada (MSTC), le nouveau centre Ingenium permet désormais de réunir, sous un même toit à Ottawa, la réserve de la collection de plusieurs espaces muséaux. Des dizaines de milliers d’artefacts d’intérêt scientifique et technologique y seront désormais conservés avant d’être bientôt présentés au public.

En tout, nous avons environ 168 000 objets, précise Anna Adamek, directrice de la Division des conservateurs à Ingenium.

Provenant du MSTC, mais aussi du Musée de l'agriculture et de l'alimentation et du Musée de l’aviation et de l’espace du Canada, ces artefacts seront désormais préservés dans cet édifice adjacent au Musée des sciences et de la technologie du Canada.

Les objets sont dans notre nouvelle réserve, car les édifices auparavant loués pour abriter les collections [ne permettaient pas] un contrôle environnemental, explique pour sa part le directeur des Services de conservation et collection à Ingenium, Gordon Perrault.

Ce dernier précise que le nouvel édifice offre neuf environnements contrôlés, ce qui permet de doser température, humidité et éclairage en fonction des besoins.

Le déménagement en cours est important, tant par le nombre que par la taille des objets concernés. Des véhicules automobiles, des autobus et des locomotives font partie des artefacts les plus volumineux. La collection compte également la papamobile utilisée par le pape Jean-Paul II lors de sa visite au Canada en 1984, souligne Gordon Perrault.

Comme seulement 12 % de la collection du musée est présentée aux visiteurs lors des expositions, l'ouverture au public de ce nouveau lieu est envisagée. On aimerait dans le futur ouvrir nos réserves pour [proposer] des tours guidés dans les différentes réserves, fait valoir M. Perrault. Les premières visites devraient commencer l’été prochain.

Avec les informations d'Omar Dabaghi-Pacheco

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !