•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Regina, la conseillère Terina Shaw se retire du comité de la sécurité et du bien-être

La conseillère municipale Terina Shaw, lors d'une réunion du conseil municipal.

Quarante-sept résidents de Regina ont signé une lettre demandant au commissaire à l'intégrité d'enquêter sur la conduite de la conseillère municipale du quartier 7, Terina Shaw.

Photo : Photo tirée du site YouTube de la ville de Regina

Radio-Canada

La conseillère municipale du quartier 7, Terina Shaw, s’est retirée de la liste des membres du comité de sécurité et de bien-être communautaire proposé par la Ville de Regina.

L'objectif du comité est d'explorer comment les causes complexes liées à la criminalité et à la sécurité peuvent être abordées grâce à la collaboration entre les particuliers, les entreprises et les fonctionnaires.

Je me suis rendu compte que ma présence au sein du comité pourrait détourner l'attention du travail qu'il effectuera, a souligné Terina Shaw dans une déclaration publiée lundi.

Une question que j'ai posée a été mal interprétée et ne reflète en aucun cas mon point de vue concernant les enjeux importants que le comité abordera, ajoute-t-elle.

Terina Shaw avait été critiquée pour avoir posé une question jugée raciste lors d'une réunion du comité exécutif de la Ville de Regina en janvier dernier. Selon des observateurs, elle laissait entendre que les hommes autochtones étaient des prédateurs sexuels.

Elle a une fois de plus reçu des critiques en juin pour avoir posé une autre question concernant des personnes issues des peuples autochtones qui, supposément, choisiraient d'être sans abri.

Mme Shaw n'a pas présenté d'excuses publiques pour ses commentaires et n'a pas répondu à une demande d'entrevue de la part de CBC.

C'est la mairesse de Regina, Sandra Masters, qui s'est excusée pour les commentaires de la conseillère lors d'une réunion du conseil municipal plus tôt cet été.

La mission du comité toujours intact

Le comité de sécurité et de bien-être communautaire abordera six domaines clés, identifiés lors de la consultation avec la communauté de Regina :

  • La violence domestique et la violence entre partenaires intimes
  • L'insécurité alimentaire
  • La consommation de substances psychoactives
  • Le racisme et la discrimination
  • Les services et systèmes de sécurité qui soutiennent les personnes et les groupes ayant des problèmes de santé mentale et de consommation de substances
  • L'éducation

Neuf autres personnes seront membres du comité de sécurité et de bien-être communautaire jusqu'en décembre 2023.

  • Jada Yee, directrice du développement commercial du conseil tribal de File Hills et membre du conseil des commissaires de la police de Regina.
  • Kim McKay-McNabb, une femme des Premières Nations de Zagime Anishinabek et membre de la Première nation George Gordon, titulaire d'un doctorat en psychologie clinique.
  • Milad Alishahi, un associé chez MLT Aikins LLP qui a conseillé des municipalités de la Saskatchewan sur diverses questions et qui est administrateur de SaskEnergy.
  • Nathalie Reid, directrice du Child Trauma Research Centre de l'Université de Regina.
  • Yaya Wang, chef des ressources humaines canadiennes pour CLAAS of America, une entreprise de fabrication de matériel agricole.
  • Scott Wells, directeur des processus d'affaires et de l'analyse chez SaskEnergy.
  • Mike O'Donnell, ancien conseiller municipal du quartier 8 qui a rempli quatre mandats de 2002 à 2020.
  • Scott Law, expert en technologies de l'information basé à Regina.
  • Donna Zeigler, directrice générale de la South Saskatchewan Community Foundation.

Le conseil municipal a déjà approuvé 655 000 $ pour le comité de sécurité et de bien-être communautaire et son travail. Selon un rapport de la Ville, sur cette somme, 300 000 $ sont encore disponibles.

Le comité est à l'ordre du jour de la rencontre du conseil municipal, mercredi. Sa mise sur pied a été approuvée par le comité exécutif.

Avec les informations de Bryan Eneas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !