•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de rendez-vous manqués auprès de médecins

La main du médecin avec son appareil et le bras de la patiente.

Il s'agirait uniquement de la pointe de l’iceberg.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les médecins de famille du Québec estiment que plus de 100 000 patients ont, sans prévenir, omis de se présenter à leur rendez-vous au cours des 15 derniers mois dans la province. Ce nombre serait toutefois largement sous-estimé, selon l'Association des médecins omnipraticiens de l'Estrie.

Son président, Alain Demers, affirme qu’il s’agit d’un phénomène qui existe depuis longtemps. En septembre 2021, on a créé un code de facturation. Évidemment, cela ne donne aucun sou au médecin. Il permet de quantifier les patients qui ne se présentent pas en envoyant un code à la Régie de l'assurance maladie pour une question de statistiques.

« Ce n’est que la pointe de l’iceberg, car ce ne sont pas tous les médecins qui vont utiliser ce code de facturation. La majorité des médecins vont seulement se dire : ‘’Bon il n’est pas là!’’ »

— Une citation de  Alain Demers, président de l'Association des médecins omnipraticiens de l'Estrie

Le médecin estime ainsi que le nombre de rendez-vous manqués pourrait s'élever au double, voire au triple du nombre officiellement enregistré par la province. Selon lui, ces rendez-vous manqués représentent de 10 % à 15 % des consultations dans les cliniques.

Le Dr Demers ignore le portrait exact de la situation en Estrie. Vu les longues listes d’attente, il ne considère cependant pas la situation comme étant optimale dans le système de santé.

« Il y a un devoir d’éducation envers les patients. Si jamais il [le patient] ne se présente pas, il a pris la place de quelqu'un. Souvent, il faut le replacer à un autre endroit dans le futur. À ce moment-là également, il prend la place de quelqu’un qui aurait pu bénéficier du rendez-vous. »

— Une citation de  Alain Demers, président de l'Association des médecins omnipraticiens de l'Estrie

Le Dr Demers soutient que les équipes médicales doivent également améliorer leurs façons de faire. Il va falloir que de notre côté, au niveau des cliniques médicales, on soit plus facilement accessibles par téléphone pour réussir à annuler le rendez-vous, ou par Internet, remarque-t-il.

Il espère tout de même que les patients feront eux aussi un effort pour réduire le nombre de rendez-vous manqués. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !