•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les syndicats de l’Université Laurentienne recommandent l’adoption du plan d’arrangement

Un individu marche sur le campus de l'Université Laurentienne près d'un bâtiment, avec la pancarte de l'université en avant-plan.

L'Université Laurentienne pourrait terminer son processus de restructuration à l'aide de son plan d'arrangement.

Photo : CBC / Erik White

Radio-Canada

L’Association des professeures et professeurs de l’Université Laurentienne (APPUL) et le Syndicat des employés de l’Université Laurentienne (SEUL) recommandent à leurs membres respectifs de voter en faveur du plan présenté en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers de compagnies (LACC).

Les créanciers de la Laurentienne doivent se prononcer sur le plan d'arrangement lors d'un vote qui se tiendra devant la Cour supérieure de l'Ontario le 14 septembre.

Si une majorité de créanciers approuve le plan, l'Université demandera alors à la Cour de l'approuver le 5 octobre, ce qui marquera la dernière étape à franchir afin de mettre un terme à la procédure de la LACC.

Dans un communiqué conjoint, l’Université indique s’être entendue dans les dernières semaines avec les deux syndicats, notamment en s’engageant à la consulter au sujet de la réforme de sa gouvernance.

Selon l’établissement, cette recommandation marque une étape importante vers la fin de son processus de restructuration. La Laurentienne est sous la protection de la LACC depuis le 1er février 2021.

Cette protection a été prolongée pour une 4e fois en mai dernier.

L'établissement a supprimé l’an dernier des dizaines de programmes, dont plusieurs en français.

Nous sommes vraiment reconnaissants des efforts que l’APPUL et le SEUL ont investis tout au long de la procédure, a souligné le président du Conseil des gouverneurs de la Laurentienne, Jeff Bangs, par voie de communiqué.

L’Université s’engage aussi à évaluer l'ajout de trois nouveaux postes au sein du corps professoral.

Ce plan représente, aux yeux de nos membres, la meilleure voie à suivre, a déclaré le vice-président de l’APPUL, Louis Durand.

À notre avis, un vote en faveur du plan est dans l’intérêt fondamental de nos membres, affirme pour sa part le président du SEUL, Tom Fenske. Le plan représente une voie d’avenir viable pour l’Université Laurentienne et toutes ses parties prenantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !