•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une famille militaire prend racine en N.-É. pour cultiver des fleurs

La famille Adams au milieu d'un champ de fleurs.

Krista Adams raconte comment sa famille a décidé de prendre racine à Avonport, en Nouvelle-Écosse, après des années de service militaire et de continuels déménagements.

Photo : Gracieuseté : Krista Adams

Radio-Canada

Une famille militaire s’installe dans la vallée d’Annapolis, en Nouvelle-Écosse, pour cultiver des fleurs après des années à parcourir le continent.

Le mari de Krista Adams, Brad, était affecté au Colorado lorsque les deux ont décidé de retourner en Nouvelle-Écosse. Ils étaient tombés amoureux de la province lorsque la famille avait été mutée à la base de Greenwood il y a déjà quelques années.

On en avait assez de se déplacer constamment, explique Krista Adams.

En août 2020, le couple a acheté une maison à Avonport sans l’avoir visitée.

L'achat n'a pas été un grand succès, mais ils avaient envie de démarrer une entreprise de fleurs et rien ne les décourageait.

Ils ont planté un champ de fleurs, rénové un ancien autobus et ils ont passé l'été à se rendre dans les marchés fermiers de la vallée pour vendre leurs arrangements.

Un autobus rose pâle avec des fleurs coupées à vendre.

Krista Adams a surnommé l'autobus Glady en l'honneur de sa mère. L'autobus était à l'origine blanc et appartenait à une garderie. (theflowerbusns/Instagram)

Photo : Instagram/theflowerbusns

C’est un tout autre genre de fleuriste que ce que vous voyez dans les villes, dit Krista Adams.

L’autobus rose est équipé d'un bar à fleurs, qui consiste en un mur de seaux galvanisés remplis de fleurs.

L'idée est de laisser les gens monter à bord et créer leur propre bouquet, dit-elle. Elle avoue que la transition du service militaire à un magasin de fleurs a été tout un changement pour la famille.

Des pots de fleurs coupées accrochés au mur intérieur de l'autobus.

Krista Adams dit que ses clients aiment bien être créatifs au bar à fleurs.

Photo : Instagram/theflowerbusns

Je n'ai jamais vraiment voulu faire un jardin parce que c'était toujours à recommencer, on ne voyait jamais vraiment ça se développer.

La famille avait donc beaucoup à apprendre. Krista et Ben Adams ont beaucoup lu et ont suivi un cours de floriculture de six semaines. Et puis il y a eu l’apprentissage par essai et erreurs. Comme dans tout type d'agriculture, il y aura certaines saisons où certaines choses fonctionnent mieux que d'autres, admet-elle.

La chaleur de cet été a certainement été éprouvante, mais ça n’a pas empêché la famille de vendre des fleurs!

Krista Adams publie l'emplacement quotidien du bus sur sa page Instagram : theflowerbusns.

Avec les informations de Erin MacInnis, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !