•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bail d’une école chrétienne privée accusée de maltraitance est résilié

Le bâtiment de l'Église communautaire de Forest Grove.

Les dirigeants de l'Église communautaire de Forest Grove affirment que cette décision n'a pas été facile.

Photo : CBC/Don Somers

Radio-Canada

Le contrat de location de l’école chrétienne privée Grace Christian School, à Saskatoon, a été résilié à la suite d’une enquête liée à des allégations de maltraitance ayant eu lieu dans une autre école, la Legacy Christian Academy, connue sous le nom de Christian Centre Academy au moment des faits allégués.

D'anciens élèves de la Legacy Christian Academy veulent intenter une poursuite contre l'établissement et l'église dont elle relève, en raison, entre autres, d'agressions physiques et sexuelles qu'ils disent y avoir subies.

La semaine dernière, le gouvernement de la Saskatchewan a pris en charge les activités de la Legacy Christian Academy et de deux autres écoles où des employés auraient commis ces gestes, la Grace Christian School et la Regent Academy, située à Prince Albert.

Les locaux de la Grace Christian School sont situés à l'intérieur de l'église Forest Grove Community Church, à Saskatoon. Lundi, les responsables de l'église ont annoncé sur leur site web qu'ils mettaient fin au bail de l’école chrétienne à compter du 1er septembre.

Nous sommes affligés pour les élèves et les familles qui seront touchés et n'avons pas pris cette décision à la légère, mais nous croyons que c'est la meilleure pour toutes les personnes concernées, indique dans un courriel la Forest Grove Community Church, qui a refusé une demande d’entrevue.

La Grace Christian School n'a pu être jointe pour un commentaire avant lundi après-midi.

De son côté, le ministère de l'Éducation de la Saskatchewan affirme qu’il suit la situation de près, car toutes les écoles indépendantes accueillant des élèves en présentiel doivent avoir un emplacement qui respecte les normes de sécurité et de santé pour ne pas perdre leur certificat d’enregistrement.

Le Ministère dit être conscient que la fin du bail du Grace Christian Academy crée de l’incertitude chez les parents et les élèves.

En cas de fermeture de l’établissement, un administrateur sera à la disposition des familles afin de les aider à trouver une nouvelle école à temps pour l'année 2022-2023 au besoin.

Une bonne décision, selon une ancienne élève

Caitlin Erickson est la première ancienne élève de la Christian Centre Academy à avoir dénoncé l'école. Elle salue la décision de l’église Forest Grove d'expulser ses locataires.

Je pense que c'est très louable, dit-elle.

Portrait de Caitlin Erickson.

Ancienne élève de la Christian Centre Academy, Caitlin Erickson salue la décision de l'église Forest Grove qui « a fait ce qu'il fallait faire ».

Photo : Radio-Canada / Travis Reddaway

Elle ajoute que c’était sans doute une décision difficile pour l'église, qui perdra probablement des revenus importants, mais qu’il s’agit de la bonne décision à prendre.

J'espère que d'autres personnes feront de même après avoir vu Forest Grove faire ce qu'il fallait, dit-elle, qu'elles se manifesteront et feront également ce qu'il faut.

Plus de 30 anciens élèves ont déposé des plaintes auprès de la police, ont lancé un recours collectif et ont pris la parole publiquement ces derniers jours. Ils allèguent avoir subi des agressions physiques répétées, de l’isolement cellulaire et des exorcismes, et avoir été forcés de participer à des campagnes politiques.

Un ancien pasteur des jeunes de la Christian Centre Academy a déclaré à CBC que les allégations d’abus étaient tout à fait vraies .

La police de Saskatoon dit avoir remis le dossier aux procureurs de la Couronne en avril dernier pour qu'ils envisagent de possibles accusations.

Avec les informations de Jason Warick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !