•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un service de vétérinaire à domicile est maintenant offert à Sherbrooke

Un vétérinaire portant des gants chirurgicaux ausculte un chat.

La vétérinaire se déplace pour soigner les chats.

Photo : getty images/istockphoto / Dina Damotseva

Radio-Canada

Un nouveau service vétérinaire a fait son apparition dans la région de Sherbrooke. Après avoir travaillé en clinique pendant des années, la médecin vétérinaire Lysanne Courtemanche a décidé d’offrir un service à domicile avec son entreprise ChatRoule.

Le service d'euthanasie à domicile existe depuis quelques années à Sherbrooke, mais il n'y avait pas de vétérinaires offrant des soins vétérinaires généraux à la maison. Lundi était la première journée officielle de la petite entreprise. J’ai eu quelques rendez-vous. Chaque rendez-vous est différent jusqu’à présent, et il faut prévoir l’imprévisible, a lancé la Dre Courtemanche au micro de Par ici l'info.

Les services que j’offre sont la médecine générale pour les chats. Il y a beaucoup de choses qui se font à la maison. Évidemment, tout ce qui est chirurgie et radiographie ne se fait pas à domicile. Ça, je peux référer en clinique.

La vétérinaire trimbale son équipement de maison en maison à Sherbrooke, mais également dans les municipalités voisines. Il y a un prix fixe pour Sherbrooke, et un prix en dehors. Sinon, les autres services comme la consultation, les vaccins, les médicaments, tout cela, c'est vraiment similaire à ce que l'on retrouve en clinique, explique-t-elle.

« Ce n’est pas moi qui a inventé [ce système, mais] à Sherbrooke, il n’y en avait pas. Il y a plusieurs villes au Québec qui ont un ou deux vétérinaires, ou des fois plus, qui offrent ce service-là. »

— Une citation de  Dre Lysanne Courtemanche, vétérinaire

La vétérinaire offre également le service d’euthanasie à domicile pour les chiens et les chats.

Après avoir repoussé l’idée durant plusieurs années, celle-ci a finalement laissé son amour pour les félins et les animaux prendre le dessus. J’ai toujours aimé les chats. Depuis ma première année de pratique, j’ai toujours voulu soigner principalement des chats.

La vétérinaire aimerait éventuellement intégrer un technicien à son service comme bras droit et souhaite continuer d'offrir un service, qu'elle qualifie de familier et personnalisé. Si on parle de projet à plus long terme, peut-être avoir un véhicule plus adapté justement qui permet d'offrir plus à domicile, mais pour l'instant c'est très simple, affirme-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !