•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq ans pour redonner une nouvelle vie à l’ancien site de l’usine RockTenn

L'usine RockTenn.

Le terrain de l'ancienne usine RockTenn à Matane.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

La Ville de Matane a confirmé, lundi, l'octroi d'une aide financière de 10 millions de dollars de Québec pour décontaminer et revaloriser le site de l’ancienne usine de carton. Les travaux, qui commenceront en 2023, s'étendront jusqu’en 2027.

L'aide du ministère de l'Économie et de l'Innovation (MEI) avait été annoncée en juillet dans la Gazette officielle.

Propriétaire du site depuis 2016, la Ville de Matane avait confié à la SADC de la région de Matane et à Synergie Matanie le mandat de valoriser le terrain industriel, site à quelques encablures du port.

On est allés chercher du financement qui va pouvoir permettre soit de décontaminer s’il y a lieu, de déconstruire, de reconstruire et de revaloriser les bâtiments qui en ont besoin et on souhaite revamper le site en incluant un concept d’incubateur en économie circulaire raconte la directrice de la SADC de la région de Matane, Annie Fournier.

Annie Fournier et Luc Massicotte.

Annie Fournier, directrice de la SADC de la région de Matane en compagnie de Luc Massicotte, conseiller en écologie industrielle à Synergie Matanie.

Photo : Radio-Canada / Catherine Charest

Le maire de Matane, Eddy Métivier, se dit très heureux de l’investissement reçu. Après la pandémie, les gens de Matane ont besoin de bonnes nouvelles. On parle de décontamination, mais surtout de la revalorisation de ce site exceptionnel de l'usine RockTenn. C'est un plus pour rendre ce secteur attractif et encore plus pour faire un baume sur la plaie laissée après la fermeture de cette usine en 2012.

Il souligne que cette annonce s’inscrit dans un courant de plusieurs annonces importantes dans le développement socioéconomique de Matane comme la rénovation de l’aéroport et l’agrandissement du port.

« Il y a un changement de cap, une nouvelle synergie, un nouveau momentum qui arrive à Matane. On a le vent dans les voiles, pour ne pas dire le vent dans les pales! »

— Une citation de  Eddy Métivier, maire de Matane

M. Métivier se montre optimiste. Il estime que les travaux qui seront lancés au printemps généreront d'importantes retombées pour Matane. Avec la revalorisation et cette entente de 10 M$ d’aide financière 100  % fournie par Québec va nous aider à ce que d’autres entreprises s’établissent là pour plusieurs dizaines d’années pour continuer le développement socio-économique de Matane.

Eddy Métivier

Le maire de Matane, Eddy Métivier, se réjouit de l'annonce.

Photo : Radio-Canada / Catherine Charest

Selon la directrice de la SADC de la région de Matane, Annie Fournier, plusieurs entreprises sont intéressées par le terrain. On a déjà des promoteurs avec lesquels on travaille. Ce sont des projets privés qui ne sont pas encore concrétisés parce que les entrepreneurs souhaitent que le site soit revampé avant de s'y établir. Mais une fois que ce sera fait, oui on pense qu'ils viendront s'établir chez nous, affirme Mme Fournier.

Bien des sites industriels au Québec sont saturés, relève le maire qui croit que le site de 46 hectares trouvera facilement preneur une fois décontaminé.

Eddy Métivier confirme d'ailleurs que des ententes de confidentialité ont déjà été signées avec des entreprises qui souhaitent s'installer dans cette section du parc industriel qui mène directement au port de Matane.

Selon la SADC et la Ville de Matane, le terrain de l’ancienne usine est très attrayant, notamment en raison de sa superficie, sa proximité avec le port, l’aéroport et la voie ferrée ainsi que sa grande puissance électrique.

Les prochaines étapes

Pour la mise en marche du projet, le maire explique que la première étape sera de mettre sur pied un comité de travail, qu’ils nomment comité pluriannuel. Sur ce comité siégeront entre autres le MEI, le MELCC et le MAMH, Investissement Québec, la Ville de Matane, la SADC et d’autres intervenants du projet qui auront comme mission de définir les prochaines étapes de décontamination et de revalorisation du site.

Un plan devrait être déposé d'ici quatre mois, indique M. Métivier.

Les intervenants impliqués dans la décontamination et la valorisation de l'ancienne usine RockTenn.

Matane présentait lundi les détails de l'aide de 10 millions de dollars du MEI pour la décontamination et la valorisation du site de l'ancienne usine RockTenn.

Photo : Radio-Canada / Catherine Charest

Selon le maire Eddy Métivier, le sol et le sous-sol du site sont toujours la responsabilité de l’entreprise propriétaire des lieux soit l’entreprise WestRock.

Il précise que les lieux ont été décontaminés : Il y a un avis de décontamination qui nous a été envoyé à la Ville de Matane qui dit que maintenant, ce site est correct pour l’usage industriel et qu’il y a une décontamination des sols qui a été faite.

Dans l'ancienne usine, au fil des ans, tous les équipements ont déjà démantelés. Il ne reste que le béton et la structure, indique le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !