•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC veut s’attaquer aux véhicules trop bruyants à Moncton

L'arrière d'une voiture.

La Loi sur les véhicules à moteur permet aux corps policiers de demander aux automobilistes d’effectuer une inspection de véhicule.

Photo : getty images/istockphoto / Kinek00

Radio-Canada

Les citoyens du Grand Moncton doivent s’assurer que leurs silencieux et leurs systèmes d’échappement ne sont pas défectueux. Depuis un mois, le détachement de Codiac de la GRC émet des avis d’inspection aux automobilistes dont les véhicules font trop de bruit.

Lorsqu’un conducteur du Grand Moncton est intercepté par la police en raison d’un véhicule bruyant, il doit prendre rendez-vous avec un mécanicien afin de faire une inspection.

S’il passe, nous paierons l’inspection. S’il ne passe pas, c’est vous qui devrez payer l’inspection et les réparations, précise le gestionnaire des Services de la police communautaire du Service régional de Codiac de la GRC, Éric Larose.

Les propriétaires de véhicule jugés défectueux auront droit à un délai de deux semaines pour effectuer les réparations requises.

Jusqu’à maintenant, 12 automobilistes ont été interceptés par le détachement de Codiac de la GRC, mais aucun d’entre eux n’a encore fait inspecter son véhicule.

Le détachement de Codiac de la GRC souhaite, avec ce projet pilote, assurer une plus grande sécurité routière dans la région.

Cette initiative se terminera à la fin de l’été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !