•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fibrose kystique : un médicament offert aux enfants de 6 ans et plus au N.-B.

Une boite de médicaments.

Le Nouveau-Brunswick remboursera le coût du médicament contre la fibrose Kystique Trikafta pour les enfants de 6 à 11 ans (archives).

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pépin

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick va permettre aux enfants de 6 ans et plus, atteints de la fibrose kystique, d'avoir accès au Trikafta, un médicament « transformateur ». Jusqu’ici, le médicament n’était pas offert aux enfants de moins de 12 ans.

Le médicament Trikafta pourrait aider environ 90 % des patients, en corrigeant une mutation génétique appelée delta-F508.

C'est la plus grande innovation de l'histoire de la maladie, a déclaré Kim Steele, porte-parole de l’organisme Fibrose kystique Canada. Trouver le gène a été un catalyseur scientifique important pour pouvoir traiter les défauts du gène.

Selon le Néo-Brunswickois Jodi O'Neill, dont le fils est atteint de la maladie, il s'agit d'une occasion pour les personnes malades d'améliorer leur qualité de vie de manière significative. Son fils a pris du mieux presque instantanément lorsqu’il a commencé à prendre le médicament, en mars dernier, dit-il.

Cette maladie génétique fait en sorte que du mucus s'accumule dans les poumons, ce qui rend la personne plus vulnérable à des infections et force souvent une greffe des poumons.

Au Nouveau-Brunswick, le Trikafta a d’abord été approuvé pour les personnes de 12 ans et plus.

En avril, Santé Canada a approuvé le médicament pour les enfants de six ans et plus, mais il revenait à chaque province de le rendre disponible et de choisir de le rembourser.

Le Nouveau-Brunswick a élargi l’accès aux enfants de 6 ans ou plus le 28 juillet.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !