•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour les élections, Montréal souhaite un nouveau pacte fiscal avec Québec

Valérie Plante.

La mairesse de Montréal souhaite que le prochain gouvernement du Québec donne à la métropole « les moyens de ses ambitions ».

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Devant la multiplication des crises (climat, logement, violence armée, inflation), la mairesse de Montréal demande au prochain gouvernement du Québec de donner à la métropole les « moyens de ses ambitions », notamment en concevant un nouveau pacte fiscal pour assurer l'équité entre l'État et les villes.

Les prochaines élections provinciales sont vraiment un moment crucial dans l'histoire du Québec pour faire les choix qui s'imposent, pour l'avenir de la métropole et du Québec, a ainsi déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante, lors d'un point de presse tenu lundi.

La première magistrate a ainsi affirmé qu'il était nécessaire de trouver des solutions concrètes aux crises sans précédent que nous traversons en ce moment.

Heureusement, a poursuivi Mme Plante, Montréal travaille déjà sur des solutions à ces enjeux, mais nous ne pouvons pas agir seuls. D'où l'importance que Québec mette l'épaule à la roue.

Cette aide de Québec, qui serait entre autres financière, viserait à donner à Montréal l'appui nécessaire pour atteindre des objectifs déjà évoqués par la mairesse : atteindre la carboneutralité en 2050, assurer l'abordabilité et la mixité des quartiers avec la construction de logements sociaux, ainsi que poursuivre le développement des transports collectifs, y compris avec le train rapide à l'est, le métro de la ligne bleue, et le tramway dans l'ouest.

« On a de l'ambition, il nous manque souvent des moyens. »

— Une citation de  Valérie Plante, mairesse de Montréal

Si Mme Plante ne met pas de l'avant un montant précis, et si elle affirme ne pas s'être présentée devant les journalistes avec une liste d'épicerie à présenter aux partis politiques en vue du scrutin du 3 octobre prochain, le communiqué de presse accompagnant la conférence de presse, lui, contient une longue liste de mesures précises que la métropole réclame à Québec.

Plusieurs mesures ciblées

Il y est ainsi notamment question de prolonger le partage de la croissance du point de TVQ, faciliter la mise en place de nouvelles sources récurrentes de revenus pour toutes les municipalités, concevoir une taxe ciblant les transactions immobilières réalisées par des acheteurs non résidents, ainsi que moderniser la loi sur l'expropriation.

Montréal demande aussi à Québec de rembourser 100 % de la TVQ payée par les municipalités et organismes paramunicipaux, comme c'est déjà le cas pour la TPS; d'assumer les coûts d'achat des terrains pour la construction et l'agrandissement des écoles primaires et secondaires publiques sur le territoire de la Ville, financer adéquatement la métropole pour l'ensemble des coûts qu'elle assume en matière d'intervention psychosociale, de santé et services sociaux, etc.

Toujours dans cette liste de demandes, Montréal réclame de Québec que l'on mette en œuvre des programmes permettant de créer 6000 logements abordables et 2000 logements sociaux par année pour les dix prochaines années, en plus de compléter le financement des 1742 logements sociaux et abordables déjà annoncés dans le programme AccèsLogis Québec.

En attendant la conclusion d'un nouveau pacte fiscal, Valérie Plante réclame par ailleurs une entente financière transitoire immédiate pour que la Ville puisse respecter ses engagements et financer ses nombreux programmes. Là encore, aucun montant précis n'a été avancé.

Je voulais présenter une vision, a ajouté la mairesse.

Cette dernière se dit ainsi très ouverte à discuter des attentes de la métropole avec tous les chefs des grands partis politiques lorsque ceux-ci seront de passage sur le territoire montréalais, durant la campagne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !