•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Terrasses urbaines ont attiré beaucoup de monde au centre-ville de Rimouski

Des gens marchent sur la rue piétionne à Rimouski.

Les Terrasses urbaines Cogeco ont animé le centre-ville pendant 31 jours cet été. (archives)

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Radio-Canada

Après deux années soumises aux contraintes de la pandémie, les Terrasses urbaines Cogeco à Rimouski ont connu un fort achalandage cet été.

Aménagées le 15 juillet, ces terrasses ont été installées au centre-ville pendant une trentaine de jours.

La rue Saint-Germain Est était fermée à la circulation automobile pour donner toute la place aux piétons durant cette période.

Des piétons marchent dans une rue fermée à la circulation.

Terrasses urbaines Cogeco 2022 à Rimouski

Photo : Radio-Canada / Perrine Bullant

Selon le président des Terrasses, Tommy Lemieux-Cloutier, les grands événements qui avaient lieu dans les dernières semaines dans la région ont attiré bon nombre de personnes dans ce secteur.

La fin de semaine où il y avait plusieurs événements, dont les Grandes fêtes et l'Expo agricole, ça a été des achalandages records. On se sentait comme en 2019, se réjouit-il.

Tommy Lemieux-Cloutier est le président des Terrasses Cogeco.

Les Terrasses urbaines ont lieu du 15 juillet au 14 août sur la rue Saint-Germain Est, à Rimouski.

Photo : Radio-Canada

C'était la première édition sur 31 jours sans mesures sanitaires, c'est pour ça qu'on a vécu une croissance de l'achalandage. Un achalandage qui était très soutenu. La plupart, peut-être pas tous, des commerces sur la rue ont affiché des achalandages records durant cette période-là.

Les Terrasses urbaines semblent avoir été davantage fréquentées par la clientèle locale que par la clientèle extérieure.

Les Rimouskois n'ont pas hésité à revenir plus d'une fois à cet endroit.

Le tourisme international n'est pas revenu comme avant, affirme M. Lemieux-Cloutier. Donc, malgré un tourisme qui est présent, mais à moindre mesure que les deux dernières années. [...] On a eu beaucoup de gens de Rimouski et des villes autour qui sont venus et revenus.

Les commerçants à proximité des Terrasses urbaines seront sondés dans les prochains jours afin de dresser un portrait plus précis de l'achalandage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !