•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’auteur du roman L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux est décédé

Un homme portant un chapeau de cow-boy s'approche d'un cheval qui lui fait face.

Robert Redford interprète le rôle-titre dans le film « L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux », une adaptation du roman éponyme de Nicholas Evans.

Photo : Getty Images

Agence France-Presse

L'écrivain britannique Nicholas Evans, auteur du succès adapté au cinéma L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, est mort d'une crise cardiaque à l'âge de 72 ans, a annoncé lundi son agent.

Son décès a eu lieu le 9 août, mais n'a été rendu public que presque une semaine plus tard par un communiqué : United Agents est très triste d'annoncer le décès de l'auteur réputé Nicholas Evans, mort soudainement mardi à la suite d'une crise cardiaque.

Né dans le centre de l'Angleterre en 1950, il a étudié le droit à l'Université d'Oxford avant de devenir journaliste, d'abord pour la presse locale, puis pour la télévision.

Il est surtout connu pour son premier roman, qui a eu un énorme succès, L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux (The Horse Whisperer), publié en 1995 et vendu à 15 millions d'exemplaires dans le monde.

Une adaptation signée Robert Redford

Le roman raconte l'histoire d'une jeune fille gravement blessée dans un accident de cheval, au cours duquel sa meilleure amie est tuée, et son animal, mutilé. Pour la guérir, sa mère décide de mener une expédition de la dernière chance dans le Montana, où vit le dresseur Tom Booker, qui a la réputation de soigner les chevaux les plus difficiles.

L’adaptation du livre au cinéma a été réalisée et produite par Robert Redford, qui a aussi incarné le rôle-titre de cet hymne aux grands espaces, à la nature vierge et aux chevaux.

Sorti en 1998, le film mettant aussi en vedette Scarlett Johansson, Kristin Scott Thomas et Sam Neill a été finaliste aux Oscars dans la catégorie de la meilleure chanson originale.

Nicholas Evans a écrit quatre autres romans, dont Les blessures invisibles (The Brave), paru en 2010, qui raconte l'envers du décor hollywoodien à travers les yeux d’un garçon fasciné par les westerns.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !