•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ciné-parc de l’Î.-P.-É. se tourne vers l’énergie solaire

Vue aérienne d'un ciné-parc, avec panneaux solaires.

Le seul ciné-parc de l’île, à Brackley, pourrait être le premier au Canada à se tourner vers l'énergie solaire, selon son propriétaire, Bob Boyle.

Photo : Radio-Canada / Shane Hennessey

Radio-Canada

À l’Île-du-Prince-Édouard, des travaux de rénovation sont sur le point d’être terminés au ciné-parc de Brackley et lui permettront d’être alimenté par l’énergie solaire, une première au pays, selon le propriétaire.

Bob Boyle est le propriétaire du seul ciné-parc de la province. Il affirme avoir fait des recherches et que même si certaines salles de cinéma intérieures ont des panneaux solaires sur leur toit, il croit que son entreprise extérieure sera la première au Canada à fonctionner à l’énergie solaire.

Un homme devant l'arrière de l'écran du ciné-parc, avec des panneaux solaires.

Bob Boyle, propriétaire ciné-parc de Brackley

Photo : Radio-Canada / Jessica Doria-Brown

Bob Boyle a décidé de passer à l’énergie solaire pour des raisons financières. Ces dernières années, il a vu ses factures d’électricité exploser. En plus de la baisse de fréquentation causée par la COVID-19, il a donc décidé de réduire les coûts d’exploitation du ciné-parc.

Nous devions examiner cette question afin de rendre l’entreprise financièrement viable pour les années à venir, dit-il.

Il précise que sans le Fonds d’aide au tourisme de l’Agence de promotion économique du Canada Atlantique, qui couvre 50 % des dépenses admissibles, le projet n’aurait probablement pas eu lieu.

Inspirer d'autres entrepreneurs

D’autres panneaux solaires seront aussi installés dans un motel de la région, une autre entreprise familiale.

Bob Boyle espère inspirer d’autres entreprises touristiques à se tourner vers l’énergie solaire.

Vue aérienne d'un ciné-parc avec panneaux solaires

Bob Boyle est d'avis que la province doit en faire plus pour encourager ce genre d'initiative et offrir davantage de mesures incitatives.

Photo : Radio-Canada / Shane Hennessey

J’ai pensé que nous pourrions être des leaders, que si un ciné-parc de 60 ans qui fonctionne principalement le soir peut se tourner vers l’énergie solaire, peut-être que leur entreprise peut le faire aussi, lance-t-il.

Selon Bob Boyle, la province doit cependant en faire plus pour encourager ce changement et offrir davantage de mesures incitatives.

Les entreprises et les exploitants agricoles peuvent recevoir une aide financière de 350 $ par kilowatt installé, qui peut atteindre jusqu'à 40 % des coûts d’installation, pour un maximum de 10 000 $.

Pour M. Boyle, cette somme n’aurait pas été suffisante pour couvrir la totalité du projet. Il croit que plusieurs entreprises touristiques sont dans la même situation et ont besoin d’un autre coup de pouce financier pour leur permettre de se tourner vers l’énergie solaire.

Je pense que c’est certainement une chose que les entreprises touristiques pourraient faire pour améliorer leur situation financière pour les années à venir, si de bonnes mesures incitatives sont mises en place, dit-il.

D’après le reportage de Jessica Doria-Brown, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !