•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier « Tour de France » au Canada

Des cyclistes sur une ligne de départ lors d'une compétition.

Quelque 850 cyclistes ont pris part à l’une des trois courses proposées par l’Étape Canada à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Danielle Bénard

Radio-Canada

Environ 850 cyclistes ont posé leurs roues à Edmonton dimanche pour prendre part à L’Étape du Canada organisé par le Tour de France. C’était la première fois que l’événement se tenait au pays, et la deuxième fois en Amérique du Nord.

Si le Tour de France à la notoriété d’être exigeant, pas besoin d’être un expert pour participer à la réplique canadienne. En effet, les cyclistes pouvaient rouler sur un trajet de 45, 80 ou 130 kilomètres à L'Étape Canada.

Chaque ligne de départ avait lieu dans le sud-ouest de la capitale albertaine.

Vanessa Padoani a d’ailleurs participé pour la première fois à une compétition de cyclisme. Elle estime que l’événement accueille tout genre de coureur, les plus expérimentés comme ceux qui débutent.

C’est génial… j’ai un vélo de montagne et je n’ai pas besoin d’avoir tout l'équipement habituel, se ravit-elle.

La course et le parcours sont conçus par des experts du Tour de France. L’un des coordinateurs, Umberto Paolo Mancini, se réjouit de tenir cette compétition au Canada, un pays qui se prête bien au cyclisme selon lui.

Des cyclistes lors de l'Étape du Canada.

Conçue par des expert du Tour de France, l'Étape du Canada accueillait tout genre de coureurs, des plus expérimentés aux débutants.

Photo : Radio-Canada / Danielle Bénard

Le Canada est une terre immense pour le cyclisme, donc nous sommes arrivés ici [...] C’est la première étape d’un projet, qui va évoluer au fil du temps, je l'espère.

« Il y a des paysages absolument magnifiques [au Canada]. »

— Une citation de  Umberto Paolo Mancini, coordinateur du projet

D'après lui, il existe un lien historique qui unit Edmonton au Tour de France, encourageant du même coup la tenue de l'événement dans la capitale albertaine.

Le premier [nord-américain] qui a porté le maillot jaune c’est Alex Stieda, donc [c’est] quand même une belle histoire depuis 1986, et surtout, il est d’Edmonton.

Un sport de plus en plus populaire

Pour Steve Fleck, l’annonceur officiel de la compétition, il y a une grande communauté de cyclistes et un grand esprit de cyclisme à Edmonton.

Selon lui, tenir un événement comme celui-ci veut dire beaucoup sur la vitalité du sport au Canada.

« J'étais au centre-ville d'Edmonton hier, et j'ai vu des gens faire du vélo cargo avec leurs enfants pour faire leurs courses. »

— Une citation de  Steve Fleck, annonceur officiel de l’Étape Canada.

La popularité du cyclisme ne cesse de croître. C’est de plus en plus populaire en tant que sport, mais aussi à des fins utilitaires, que c'est pour se rendre au travail ou même faire des courses, explique-t-il.

Avec les informations de Julien Latraverse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !