•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une maison encerclée par le port de Trois-Rivières

Une clôture derrière laquelle des travaux sont en cour est très près d'un maison.

Le reportage de Coralie Laplante

Photo : Radio-Canada

Le port de Trois-Rivières a élargi ses activités à six mètres d’une résidence du centre-ville. La propriétaire de la maison dit pourtant s’être assurée, au moment de l'acquisition de sa demeure il y a deux ans, que le terrain adjacent au sien allait demeurer vacant.

Laurence Laperrière a emménagé au centre-ville de Trois-Rivières en novembre 2020. Le terrain à côté de sa propriété était alors un vaste terrain vert appartenant au port de Trois-Rivières. Elle affirme avoir contacté le port avant d’acheter sa résidence. L’entreprise lui aurait assuré qu’aucun projet n’était prévu sur ce terrain.

Mais, en mai dernier, le port a entrepris des travaux à six mètres de sa propriété, située sur la rue Notre-Dame Centre. Mme Laperrière déplore n'avoir été avisée de la tenue des travaux que deux semaines à l'avance.

Le port de Trois-Rivières confirme avoir informé les citoyens. C'est d'ailleurs un nouvel espace d'entreposage de marchandises qui sera construit sur le site.

J’ai toujours habité au centre-ville de Trois-Rivières depuis que je suis toute petite. Je [suis allée] quelques années à Montréal, puis en revenant ici, c’était important pour moi d’habiter au centre-ville, a raconté Mme Laperrière.

Mais clairement, tout ce qui est fait là, c’est sûr que ça décourage les gens de s’installer au cœur de leur ville, quand tu [te] dis que si j’avais été dans un quartier comme Normanville, jamais de la vie il ne se serait passé une chose comme ça, a-t-elle poursuivi.

Une question administrative

Laurence Laperrière affirme qu’au moment de l’acquisition de sa maison, le terrain adjacent à sa propriété était zoné résidentiel, et qu’il est dorénavant classé industriel. Une déclaration corrigée par la Ville de Trois-Rivières.

Il n'y a pas eu de changement de zonage en soi, il y a eu une refonte des règlements d'urbanisme complète qui a été faite et qui a été adoptée au début de l'année 2022. Mais pour ce terrain-là, il n'y a pas eu de changement de zonage, a souligné Mikaël Morissette, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Il évoque que la Ville a fait l’acquisition de la portion du terrain adjacent à la résidence de Mme Laperrière qui est la plus près de sa maison afin d’y aménager un corridor vert. Il avait un terrain qui appartenait au port, un terrain à la Ville, un terrain qui appartenait au port et ensuite, il y avait les résidences. Ce qu'on a fait avec le port, c'est qu'on a échangé les terrains, a expliqué M. Morissette.

Laurence Laperrière dit toutefois subir plusieurs désagréments en raison des travaux, et se sent laissée pour compte par la Ville. Le conseiller municipal du secteur, Dany Carpentier, soutient cependant s'être assuré d'une bonne communication entre le port et les résidents.

Je pense que la personne s’est défendue auprès de la Ville, auprès du port [et qu’elle] elle ne se sent pas entendue, victime d'un préjudice. Mais malheureusement, là je pense qu'il y a d'autres recours légaux qui existent, a déclaré M. Carpentier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !