•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bicolline : un retour qui fracasse les records

Bicolline.

Le reportage de Magalie Masson.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Après deux ans d’absence, l’événement de jeu grandeur nature médiéval à Saint-Mathieu-du-Parc est toujours bien vivant, grâce à l’imaginaire des initiés et la présence de nombreux curieux cette année. 

Animé depuis le 7 août, le Duché de Bicolline est passé en mode séduction vendredi pour sa journée Découverte. 

Le grand public était invité à venir passer une journée dans le domaine pour découvrir l’univers fantastique de Bicolline. 

Les nouveaux visiteurs ont finalement permis à l’organisation d’atteindre de nouveaux records d’achalandage avec près de 4 500 personnes.

La plus grosse édition qu’on a connue, c’était en 2019. On avait eu 4 100 personnes , raconte le président de la Coopérative du Duché de Bicolline, Olivier Renard. 

Cette réponse du public soulage d’ailleurs le président qui avoue que les deux dernières années ont laissé des traces dans l’organisation. La 25e Grande Bataille du Duché de Bicolline devait avoir lieu en 2020. Elle a finalement eu lieu cette année. 

« Ça a été difficile financièrement et humainement  »

— Une citation de  Olivier Renard, président de la Coopérative du Duché de Bicolline
Bicolline.

Un record d’achalandage de près de 4 500 personnes a été atteint à Bicolline, selon ses organisateurs.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Ce sont les demandes de constructions de bâtiments pendant la pandémie qui ont redonné de l’énergie au personnel de l’organisation, avoue Olivier Renard. Plusieurs joueurs ont voulu s’établir à Bicolline et investir dans leur guilde. 

Les gens ont amassé leur argent et on a eu une trentaine de demandes, mais 30 chantiers, ce n’était pas possible à faire avant l’événement. Cet été, 15 bâtiments ont été construits par les joueurs. Ça a été quelque chose de relancer tout ça, mais ça a fait du bien , raconte le président. 

Un retour aux sources

Le président de l’organisation explique la popularité de l’événement cette année par un changement des mentalités avec la pandémie. 

C’est dans l’ère du temps de vouloir s’évader, de se couper de la technologie, de se retrouver et de faire des choses simples comme discuter autour du feu, se faire des bonnes bouffes. Je crois qu’il y a tout ça et l’appel aux activités immersives qui est très fort , estime Olivier Renard. 

L’absence de Wi-fi, le vaste terrain de jeux et les nombreuses activités ont d’ailleurs convaincu des familles d’essayer l’expérience pour la toute première fois cette année. 

Des amis nous ont dit que ça valait la peine de venir et on a le droit de se déguiser, même si ce n’est pas Halloween. Je pense qu’on va revenir , lance une dame, avec ses deux enfants. 

La 25e Grande Bataille du Duché de Bicolline se termine le 14 août. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !