•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parents contre le racisme reçoit un financement provincial pour outiller les jeunes

Blandine Tona devant la porte d'entrée du Centre culturel franco-Manitoba au 340 boulevard Provencher, dans le quartier de Saint-Boniface à Winnipeg.

Blandine Tona, membre de Parents contre le racisme explique que le financement servira à accompagner les clubs contre le racisme dans les écoles de la DSFM.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’organisme manitobain Parents contre le racisme a reçu un financement du gouvernement du Manitoba pour lui permettre de poursuivre ses activités antiracisme dans les écoles francophones de la province.

L’appui, d’un montant de 23 000 dollars, s’inscrit dans le cadre de l’aide provinciale de 280 000 $ aux groupes ethnoculturels du Manitoba annoncée vendredi.

On voulait un financement pour nous aider à soutenir nos parents et principalement les jeunes pour leur fournir des compétences essentielles en ce qui concerne  [le fait d’avoir] des attitudes contre le racisme, dénoncer le racisme et avoir de positions qui aident d'autres jeunes à identifier et quitter les espaces où il y a le racisme, explique Blandine Tona, membre du conseil d’administration de Parents contre le racisme.

Le financement reçu servira à accompagner les clubs contre le racisme dans les écoles, un espace où les jeunes viennent ensemble et réfléchissent à des stratégies.

On veut créer des espaces où les jeunes se sentent en sécurité de partager les éléments qui les font se sentir inconfortables, ce qu' ils vivent ou ce qu’ils voient d'autres personnes vivre et d'articuler ensemble des messages, précise Mme Tona.

Selon elle, une facilitatrice travaillera aux côtés des jeunes dans les écoles pour les aider à jouer un rôle de sensibilisation auprès des autres élèves et de l'administration des écoles pour leur faire comprendre les comportements qui font que certains se sentent discriminés.

Blandine Tona explique que le manque de financement a constitué jusqu’à présent un frein à la mise en route de cette initiative, et que des discussions sont entamées avec la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) à cet effet.

Des écoles sont prêtes, souligne-t-elle, sans toutefois préciser celles qui bénéficieront du projet.

Chose certaine, note-t-elle, seules des écoles de la DSFM seront ciblées en raison des ressources limitées. Mme Tona souhaite la naissance de nombreux partenariats et l’implication d’autres acteurs pour toucher toutes les autres écoles de la province.

Plusieurs écoles du Manitoba, y compris celles de la DSFM ont notamment été secouées au cours de l’année précédente par plusieurs incidents liés au racisme, obligeant Parents contre le racisme à exiger des actions d’envergure.

En juillet 2020, des dizaines d'incidents qui se sont produits sur la période de 2002 à 2019 au Collège Louis-Riel, un établissement secondaire à Winnipeg avaient été mis au jour.

Mme Tona salue les progrès réalisés depuis lors, évoquant une relation privilégiée avec la DSFM.

Elle mentionne également un partenariat naissant avec la Fédération des parents francophones du Manitoba pour outiller les parents et la communauté à initier des conversations sur la question du racisme.

Avec les informations de Julien Sahuquillo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !