•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des espaces verts négligés et mal entretenus dans des quartiers torontois, selon une étude

Un banc endommagé dans un parc.

Les résidents des quartiers Jane et Finch et North St. James Town disent que leurs espaces verts sont moins priorisés dans les projets de développement.

Photo : Radio-Canada / Soumise par Nadha Hassen

Radio-Canada

Une étude qui porte sur les expériences des résidents de Jane et Finch et du quartier North St. Jamestown réclame des changements aux espaces verts de ces quartiers, soulignant que ces zones sont négligées et en état de détérioration. L’étude démontre également que ce problème est répandu dans les quartiers dont la population est majoritairement immigrante.

L'étude, menée par la doctorante Nadha Hassen et son équipe, porte sur les témoignages de 18 participants dans les deux quartiers ainsi que des informations des groupes Greenchange, Jane Finch Community & Family Centre et St. James Town Community Co-operative.

Les témoignages décrivent des déchets débordant des poubelles et des bancs cassés, un problème qui n’est pas vécu par des résidents d'autres quartiers.

Caitlin Arizala, résidente du quartier Jane et Finch, est habituée à cette situation. Elle explique que, depuis des années, les clôtures sont cassées et l’éclairage ne fonctionne pas.

« Je dois utiliser des espaces mal entretenus. C’est une expérience inéquitable et très frustrante. »

— Une citation de  Caitlin Arizala, résidente du quartier Jane et Finch

L’étude souligne également que plus de 65 % des résidents de deux quartiers sont des membres des minorités visibles et que plus de 50 % des résidents sont des immigrants.

Les gens utilisent les parcs différemment, explique Mme Hassen, l’usage de ces espaces dépend de l’âge, de l’origine ethnique, du genre et d'autres facteurs.

Photos d'un panier de basketball déchiré et de déchets débordants des poubelles d'un parc.

L’étude souligne également que plus de 65 % des résidents de deux quartiers sont des membres des minorités visibles et que plus de 50 % des résidents sont des immigrants.

Photo : Radio-Canada / Soumise par Constance (résidente)

Le quartier Jane et Finch est l’un des 31 quartiers désignés comme des zones cibles d’amélioration (Neighbourhood Improvement Areas, traduction libre). Cette désignation tente de prioriser les quartiers considérés de rang inférieur économiquement et socialement. Cependant, le quarter North St. Jamestown ne fait pas partie de cette liste.

Il faut se demander pourquoi c’est le cas, surtout quand un quartier comme St. James Town est l’une des zones ayant le moins d’espace vert par personne de toute la ville de Toronto, explique Mme Hassen.

Des changements réclamés

L’étude dresse une liste de recommandations, entre autres la priorisation de ces quartiers pour des projets de développement d’espaces verts, la distribution des ressources de façon équitable dans les quartiers de la Ville Reine, la création d’espaces communautaires intérieurs pendant l’hiver et l’amélioration des normes de sécurité pour les femmes racisées en particulier.

La Ville de Toronto a dit qu’elle examine le rapport et les recommandations.

Dans un courriel à CBC, Vanessa Enskaitis, conseillère chargée de projets et de politiques, a souligné que la Ville de Toronto serait heureuse d’avoir l’occasion de répondre aux préoccupations des résidents une fois que l'étude du rapport est terminée.

Mme Enskaitis a ajouté que la stratégie des parcs adoptée en 2019 vise à améliorer l’accès aux parcs et leur expansion. Elle a souligné que l’inclusion et l’élimination des obstacles à l'accès font partie des principes directeurs de ce plan.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !