•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Manitobaine d’origine indienne ouvre sa boutique offrant des bijoux permanents

Une file de clients à la caisse d'une bijouterie.

La boutique de Tanisha Dhillon était à la base un passe-temps qui s'est transformé en une entreprise et un travail à temps plein.

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

Émile Lapointe

La boutique de bijoux Glam Bar Bazaar a ouvert ses portes samedi au centre commercial Polo Park, à Winnipeg. L'entrepreneure manitobaine d'origine indienne Tanisha Dhillon est fière d'offrir à la fois son service et de faire figure de modèle pour sa communauté.

J'ai démarré mon entreprise à partir de rien et c'est fou de voir où nous en sommes aujourd'hui!, sourit Mme Dhillon. Elle a démarré son entreprise comme un passe-temps durant la pandémie.

L'entrepreneure travaillait chez elle, fabriquant des boîtes à fleurs décorées et des bijoux dans son temps libre. Avec le temps, ses services ont peu à peu gagné en popularité. Le plus loin où j'ai livré un de mes produits est l'Australie, je crois , se rappelle-t-elle.

Parmi ces services, Tanisha Dhillon offre des bijoux permanents, c'est-à-dire qui sont fermés par soudure, donc vous ne pouvez pas les enlever [sans les endommager].

Alison Buck est la première cliente de la boutique à se procurer un tel bijou sur place. Je n'ai jamais rien vu de tel. [...] Je crois que ce sera très populaire!, dit-elle.

Une personne soude un bijou permanent sur le poignet d'une cliente.

Pour Tanisha Dhillon, les bijoux permanents symbolisent « un lien éternel ».

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

Entrepreneuriat et communauté

Pour des membres de la communauté, Mme Dhillon et sa boutique Glam Bar Bazaar sont un exemple de réussite. Tanisha trace le chemin en termes d'entrepreneuriats [...] Elle montre aux jeunes que tout est possible, affirme Bava Dhillon.

« Nous sommes d'origine sikhe, où l'entrepreneuriat est important. Nous sommes ici aujourd'hui pour montrer ce dont la communauté indienne est capable.  »

— Une citation de  Bava Dhillon
Plusieurs dizaines de clients entrent dans un magasin.

Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes à l'ouverture de la boutique Glam Bar Bazaar.

Photo : Radio-Canada / Émile Lapointe

Tanisha Dhillon se dit très fière d'être à la fois une femme d'affaires et une membre de la communauté indienne. Le mot bazar est une référence à l'Inde. C'est pourquoi je l'ai incorporé dans le nom de mon entreprise, explique-t-elle.

Nous aimons les bijoux, les accessoires et être bien habillés. C'est du bling et des accessoires, se sentir bien et bien paraître, ajoute Mme Dhillon.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !