•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le centre de transfert de déchets de Keno City doit fermer à la fin du mois de septembre

Six bennes métalliques au centre de traitement des déchets de Kino City.

Le centre de traitement des déchets de Kino City.

Photo : Fournie par Amber Smith

Radio-Canada

La localité de Keno City n’aura bientôt plus de centre de transferts de déchets après une décision du gouvernement yukonnais qui met en avant les avantages économiques et environnementaux d'une telle mesure.

Jusqu’à présent, des camions transportent les déchets de Keno City à la décharge publique de Whitehorse, soit 464 kilomètres plus loin.

Cependant, la nouvelle mesure obligera les habitants de Keno City à transporter eux-mêmes leurs déchets jusqu’à Mayo, soit un trajet d’une heure trente.

Le gouvernement leur donnera des bacs roulants résistants aux ours pour placer leurs ordures ménagères et leurs produits recyclables, selon le ministère des Services aux collectivités. Ils auront aussi droit à une clôture électrique.

Trois autres communautés non constituées font aussi l’objet du changement.

La fermeture du centre de déchets est prévue le 30 septembre, mais n'aura pas lieu tant que les infrastructures ne seront pas installées, dit le gouvernement.

L’année dernière, lors d’un entretien, le ministre des Services aux collectivités, Richard Mostly, avait indiqué que le système actuel coûte 9 millions de dollars chaque année. Et les nombreux va-et-vient des camions qui transportent les déchets polluent l’environnement.

Des habitants mécontents

Cependant, la mesure ne fait pas l’unanimité des habitants de Keno City.

Cela fait des décennies que nous avons des activités minières. La localité est assez contaminée, alors soulever des raisons vertueuses de protection de l’environnement sonne faux , s’exclame Amber Smith, la porte-parole du conseil des résidents de Keno City qui ont appris la nouvelle mardi dernier.

Elle se demande aussi de quels coûts parle le gouvernement, car la population de Keno City est petite, surtout entre les mois d'octobre et d'avril. Les camions n’ont donc pas besoin de venir aussi souvent. À la fin du mois d’avril, seules quatre des bennes à ordures ménagères étaient pleines. Le service à la population est adéquat pendant la basse saison , dit-elle.

Mme Smith estime que le gouvernement n'écoute pas les habitants.

Johnson’s Crossing, Destruction Bay et Silver City sont les trois autres localités dont les centres de transferts de déchets sont prévus de fermer, mais aucune date n’a été arrêtée pour l’instant.

D'après les informations de Chris MacIntyre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !