•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fermiers et producteurs albertains attendent les visiteurs à bras ouverts

Un agencement de produits, un panier, des framboises, une fourchette et deux macarons annoncent les journées portes ouvertes des fermes de l'Alberta.

Des fermes albertaines accueillent les visiteurs pour les 10e journées portes ouvertes.

Photo : Radio-Canada / Rick Bremness

Radio-Canada

Cette fin de semaine, quelque 115 fermes et entreprises de production alimentaire de l’Alberta accueillent les visiteurs pour les 10es journées portes ouvertes.

Outre les fermes maraîchères et animalières, des vignobles, des distilleries et des ranchs se joignent au mouvement cette année. 

Parmi les participants à cet événement d’agrotourisme, il y a le Backwoods Buffalo Ranch, près de Mayerthorpe, à environ 150 km au nord-ouest d’Edmonton.

L’entreprise de Laurie et Chad Triggs est la première du genre détenue par la famille métisse. Le programme du ranch prévoit notamment des tours de charrette lors desquels les visiteurs sont souvent impressionnés par la taille des bisons, confie Laurie Triggs. Ils sont énormes, s’exclame-t-elle.

La famille élève également des chèvres, des poulets et des canards, en plus de tenir boutique. Les Triggs prévoient également tenir un méchoui dont les profits seront remis à l’Hôpital pour enfants Stollery.

À la ferme sauvage Wild Ventures, près de Wildwood, à quelque 130 km au nord d’Edmonton, ce sont des wapitis et des boeufs qui attendent les visiteurs pour la première participation de l’entreprise aux journées portes ouvertes.

Le monde a beaucoup changé et c’est une occasion d’aider nos fermes, confie Jackie Veldhouse, de Wild Ventures. Ce qu’on peut trouver près de chez nous en matière de talent et de produits est incroyable.

À la ferme Chatsworth, près de Vermillon, à environ 200 km à l’est d’Edmonton, Charlotte Wasylik attend environ 200 personnes, samedi. Ça ne fait qu'augmenter tous les ans, lance-t-elle.

Nous présentons les animaux, nous montrons comment fonctionne la machinerie et nous tenons un petit marché, précise-t-elle. Selon elle, les journées portes ouvertes sont une façon de faire connaître la fierté et la passion qui animent les agriculteurs.

De plus en plus de gens vivent en ville et nous voulons établir un lien avec eux afin qu’ils sachent d’où vient leur nourriture.

L’entrée dans les fermes est gratuite, mais des droits d’entrée et des réservations peuvent être exigés pour certaines activités.

Avec les informations d’Adrienne Lamb et Rick Bremness

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !