•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Viola Desmond commémorée sur le lieu de son arrestation en 1946 en Nouvelle-Écosse

La femme d'affaires Viola Desmond, figure emblématique dans la lutte pour les droits civiques au Canada.

La femme d'affaires Viola Desmond, figure emblématique de la lutte pour les droits civiques au Canada.

Photo : Banque du Canada

La Presse canadienne

La pionnière canadienne des droits civiques Viola Desmond a été commémorée vendredi dans un ancien cinéma de la Nouvelle-Écosse où elle a été arrêtée pour s'être assise dans une section réservée aux Blancs il y a plus de 75 ans.

Une plaque reconnaissant l'importance historique nationale de Mme Desmond a été dévoilée par Parcs Canada lors d'une cérémonie à New Glasgow, en Nouvelle-Écosse.

Viola Desmond a été arrêtée avec brutalité pendant qu'elle regardait un film dans l'ancien cinéma Roseland le 8 novembre 1946. À l'époque, le théâtre pratiquait la ségrégation, les clients noirs étant relégués au balcon, tandis que les sièges au parterre étaient réservés aux Blancs.

Une plaque commémorant Viola Desmond, pionnière canadienne des droits civiques.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une plaque commémorant Viola Desmond, pionnière canadienne des droits civiques.

Photo : La Presse canadienne

Dans un communiqué de presse, le ministre fédéral de l'Immigration, Sean Fraser, qui a participé à la cérémonie, a déclaré que le courage de Mme Desmond et son engagement indéfectible envers l'égalité des droits ont contribué à façonner le pays.

Son héritage est aussi important aujourd'hui qu'il ne l'a jamais été, alors que nous poursuivons le travail de lutte contre le racisme, a déclaré le ministre Fraser. J'encourage tous les Canadiens à en apprendre davantage sur le rôle important de Viola Desmond dans l'histoire de notre pays.

Viola Desmond, figure emblématique

Mme Desmond, alors en voyage d'affaires, regardait un film au Roseland Theatre pendant que sa voiture se faisait réparer. Étant myope, elle s'était assise au parterre afin de voir l'écran correctement. Lorsqu'elle a refusé de partir, elle a été traînée brutalement hors du cinéma par la police.

Après son arrestation, elle est restée emprisonnée pendant 12 heures avant d'être condamnée à une amende de 26 $ pour évasion fiscale. L'amende, basée sur la différence d'un cent entre les taxes pour les billets du parterre et ceux du balcon, était le seul moyen qu'ont trouvé les autorités locales pour justifier légalement l'emprisonnement de la femme.

Viola Desmond, qui est décédée en 1965, a reçu de la province des excuses posthumes et un pardon pour son arrestation en avril 2010.

Son acte courageux s'est produit près d'une décennie avant que Rosa Parks ne refuse de céder sa place dans un bus ségrégué en Alabama. Lente à être reconnue, la contribution de la femme d'affaires d'Halifax à la lutte pour les droits civiques n'a cessé d'attirer l'attention ces dernières années.

Postes Canada a émis un timbre à l'effigie de Mme Desmond, tandis qu'un traversier du port d'Halifax porte son nom, de même qu'un parc de Toronto et des rues de Montréal et de New Glasgow.

Elle a été intronisée sur l'Allée des célébrités canadiennes en 2017 et un billet de 10 $ à son effigie a été créé en novembre 2018. Mme Desmond a été la première personne noire – et la première femme qui ne fait pas partie de la famille royale – à figurer sur un billet de banque canadien destiné à la circulation courante.

Les deux faces du nouveau billet de 10$.

Le billet de 10 $ représente Viola Desmond et le Musée canadien des droits de la personne, situé à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucalt

Parcs Canada affirme que son programme national de commémoration repose en grande partie sur des nominations publiques.

À ce jour, plus de 2200 désignations de ce type ont été faites au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !