•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan s’entend avec deux organisations pour faciliter l’accueil des Ukrainiens

Scott Moe en conférence de presse avec plusieurs personnes.

La Saskatchewan a signé une entente avec les organisations humanitaires Solidaire et Open Arms pour faire venir plus de réfugiés ukrainiens sur son territoire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Saskatchewan a signé vendredi un protocole d’entente avec les organisations humanitaires Solidaire et Open Arms pour faciliter l'accueil de réfugiés ukrainiens. La province souhaite ainsi accueillir plus de 1000 réfugiés d’ici mars 2023.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, se dit particulièrement fier de pouvoir aider les Ukrainiens, qui fuient leur pays, en raison du conflit armé avec la Russie.

Pour Scott Moe, ce jour marque une étape importante et significative vers la fourniture d'un refuge sûr aux Ukrainiens confrontés à ce qu'il décrit comme une situation inimaginable dans leur pays.

En vertu de cet accord, cinq vols au total, y compris ceux qui sont arrivés mercredi et le 4 juillet, amèneront plus de 1000 citoyens ukrainiens de Varsovie, en Pologne, dans la province d'ici le 31 mars 2023, se félicite le premier ministre Scott Moe.

Il déplore toutefois le temps d’attente des visas pour les Ukrainiens coincés en Europe qui voudrait venir s’établir au Canada.

La politique d’immigration canadienne est un problème, déclare-t-il. Cela a besoin d’être révisé pour permettre l’accès aux Ukrainiens plus rapidement possible.

Des organismes satisfaits de l’entente avec le gouvernement

De leur côté, les organismes Solidaire et Open Arms se disent très satisfaits du protocole d'entente signé avec la province, visant à aider les Ukrainiens à s’établir en Saskatchewan.

Je suis très excité de pouvoir participer à l'accueil des réfugiés, ces personnes qui sont en situation de stress et de violence, indique le fondateur de Solidaire, Enrique Pineyro.

Il estime que ce protocole d’entente deviendra un standard pour l’accueil de réfugiés.

De son côté, le coordinateur du couloir aérien de Open Arms, Francisco Gentico, affirme que le soutien mis en place pour les Ukrainiens à leur arrivée en Saskatchewan a largement dépassé leurs attentes.

Un guichet unique d’accès aux services

Les Ukrainiens nouvellement arrivés ont rencontré vendredi des organismes, rassemblés dans un lieu unique, en vue d’obtenir les documents dont ils ont besoin pour s’installer dans la province.

Des stands ont été installés pour leur permettre d'obtenir leur numéro d'assurance sociale et de demander une carte de santé. Un certain nombre d'institutions financières étaient également présentes pour aider les nouveaux arrivants à ouvrir des comptes bancaires.

Un guichet unique est mis en place pour permettre aux Ukrainiens d'avoir accès à certains servvices.

Les Ukrainiens nouvellement arrivés ont rencontré vendredi des organismes, rassemblés dans un lieu unique, en vue d’obtenir les documents dont ils ont besoin pour s’installer dans la province.

Photo :  (Jeff Stapleton/CBC)

Plusieurs réfugiés ukrainiens se montrent satisfaits de l’accueil qu’ils ont reçu en Saskatchewan.

Lorsque je suis arrivée au Canada, j'ai d'abord pensé que nous serions abandonnés ici et que personne ne nous aiderait, déclare Sofia Buriachenko, âgée de 15 ans. Maintenant, je vois tout ça. C'est génial et je ne peux pas l'expliquer.

Ce qu’ils nous ont dit c’est que si on travaillait ici on aurait une belle vie donc c’est ce qu’on fait, se réjouit, pour sa part, Maria Chaikovska.

Trois vols supplémentaires devront atterrir à Regina d’ici mars 2023.

Avec les informations de Wendyam Valentin Compaore, Sara Maccagnan et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !