•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faute de financement, le musée Point Ellice House de Victoria pourrait devoir fermer

Le musée Point Ellice House de Victoria, photographié le 11 août 2022.

Le musée Point Ellice House pourrait devoir fermer à compter d'avril 2023 si son financement n'est pas augmenté par la province, selon un de ses responsables.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

Le musée Point Ellice House, à Victoria, pourrait devoir fermer ses portes dans quelques mois si son financement n'augmente pas, prévient son directeur général, Kelly Black. Le musée peine à survivre depuis des années et appelle le gouvernement à l’aide.

La province est propriétaire de Point Ellice House et nous sommes un organisme à but non lucratif qui gérons l’endroit pour elle. Malheureusement, avec le budget très limité que nous recevons, la province laisse le musée mourir à petit feu, regrette Kelly Black.

Un miroir et des chandelles dans la chambre de Kathleen O'Reilly, au musée Point Ellice House, en octobre 2020.

Point Ellice House renferme environ 12 000 artéfacts, dont plusieurs appartiennent à la famille O'Reilly, propriétaire de l’endroit pendant plus d'un siècle.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

Construite en 1861-1862, Point Ellice House est l’une des maisons les plus anciennes de la capitale et comprend la plus longue berge préservée du Gorge Waterway, alors que le quartier qui l'entoure s’est industrialisé.

Kelly Black explique que, selon un rapport de la province publié en 2007, le musée devrait recevoir un financement annuel de 236 000 dollars afin d’assurer sa gestion et sa maintenance, contrairement aux 80 000 dollars qu'il reçoit actuellement.

« Si la province n’agit pas maintenant et n’augmente pas notre budget d’ici le 1er avril 2023, il est fort probable que le site doive fermer. »

— Une citation de  Kelly Black, directeur général du musée Point Ellice House

Nous sommes encore loin des chiffres qui ont été avancés il y a 15 ans, souligne-t-il. Pour le moment, le montant qui est remis au musée n’est pas suffisant pour assurer le salaire du personnel et couvrir les factures d’électricité et d’eau.

La Colombie-Britannique possède huit sites historiques. L’année dernière, six d’entre eux ont signé une lettre adressée à la province dans laquelle ils demandaient une augmentation de leur financement.

De son côté, la province rappelle que plusieurs montants ont été octroyés au secteur culturel afin d’aider notamment les musées locaux à traverser la pandémie, dont une enveloppe de près d’un million de dollars.

Les musées locaux racontent l’histoire de la Colombie-Britannique à l’endroit où elle s’est produite et aident à façonner l’identité des villes et des villages à travers la province, indique le ministère du Tourisme et de la Culture dans une déclaration.

Des défis au-delà de la pandémie

Bien que la situation au musée régional de Sooke soit plus reluisante que celle de Point Ellice House, la présidente de la société historique responsable du musée, Doni Eve, explique que le musée fait lui aussi face à de nombreux défis financiers.

Le musée régional de Sooke photographié le 11 août 2022.

Le musée régional de Sooke est également un lieu de rencontre et de rassemblement pour la communauté locale.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

Nous sommes un organisme à but non lucratif, alors nous ne sommes pas capables d’offrir un salaire comparable à celui des employés de la municipalité, illustre-t-elle, en ajoutant qu’avec l’inflation, il est d’autant plus difficile d’assurer la rétention du personnel.

Elle déplore surtout que la recherche constante d’un meilleur financement mine les efforts des musées de réformer leurs expositions afin de raconter une histoire plus inclusive et qui compte des points de vue diversifiés.

L'exposition permanente du musée régional de Sooke, sur l'île de Vancouver, le 11 août 2022.

L'exposition permanente du musée de Sooke regroupe notamment des témoignages de résidents de la région qui remontent à plus d'un siècle.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

Ça devient de plus en plus difficile, tout spécialement si l’on doit jongler avec des problèmes monétaires, de parvenir à récolter et présenter ces histoires diverses, admet-elle.

Elle assure toutefois que les musées locaux sont cruciaux pour garder une trace de l’histoire d’une communauté et se réjouit que le musée de Sooke soit parvenu à rassembler les témoignages d’aînés à l’époque de sa fondation pour retracer l’histoire de la région.

C’est important que les gens comprennent d’où vient la communauté et comment elle s’est formée, mais aussi de connaître les gens qui étaient vraiment importants à cette époque, dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !