•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’heure est à la mise à jour des carnets de vaccination au CISSS de l’Outaouais

Un enfant assis sur les jambes de sa maman vient de se faire vacciner contre la grippe.

La pandémie a entraîné des retards d'immunisation des enfants contre les autres maladies (archives).

Photo : Leah Hennel/Services de santé Alberta

Radio-Canada

Des séances d’immunisation régulière des jeunes ont été organisées par la santé publique, car les carnets de vaccination de nombre d'entre eux ne sont pas à jour. Le but est d'immuniser le plus d'enfants possible avant la rentrée.

Avec la pandémie, nombreux sont les enfants dont le carnet de vaccination n'est plus à jour. Les familles sont invitées à se rendre au 75, boulevard de la Gappe à Gatineau, de 10 h à 18 h le vendredi et de 9 h à 17 h le samedi et le dimanche.

Votre enfant pourra recevoir les vaccins Adacel Polio (contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos et la poliomyélite), ProQuad (contre la rougeole et la varicelle) et plusieurs autres, selon ceux manquants au carnet de vaccination de l’enfant, peut-on lire dans le communiqué envoyé par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais.

Il est également possible de recevoir le vaccin contre la COVID-19.

Lors de la pandémie, un certain retard dans la vaccination des enfants de moins de 5 ans a été constaté, confirme le CISSS de l’Outaouais. Des mesures sont prévues, comme l'événement qui est en cours cette fin de semaine, ainsi que des activités de rattrapage dans l'ensemble des territoires de la région de l'Outaouais.

La coordonnatrice à la direction de vaccination COVID-19 au CISSS de l'Outaouais, Frédérique Morin, soutient que la première journée de vaccination a été un franc succès.

« Aujourd’hui, on a 150 rendez-vous qui ont été ouverts et qui ont été pris. »

— Une citation de  Frédérique Morin, coordonnatrice à la direction de vaccination COVID-19 au CISSS de l'Outaouais

Au total, 385 enfants se feront vacciner sur les trois jours. L'engouement que cela suscite démontre bien que le besoin était là, souligne Mme Morin. Cette dernière ajoute que d'autres journées pourraient s'ajouter au calendrier.

L'activité propose, en tout, sept types de vaccins. LE DCTA-VPI contre la diphtérie-tétanos-polio et la varicelle, c’est nos deux plus populaires aujourd’hui, confirme Andréanne Bureau, la chef de programme de la santé des jeunes en communauté.

Cette initiative tombe à point alors qu'une nouvelle vague d'enfants s'apprête à commencer l'école. Si ces vaccins ne sont pas obligatoires au Québec, ils le sont toutefois en Ontario.

Selon l’Institut national de santé publique du Québec, 30 % des enfants québécois de 7 ans n’avaient pas un statut vaccinal complet lors de la rentrée scolaire de 2019.

La santé publique de l’Outaouais prévoit poursuivre ses efforts de vaccination régulière des enfants et affirme que l’activité des séances du boulevard de La Gappe ne sera pas la dernière du genre.

La possibilité de tenir des séances dans les écoles primaires de la région n’est pas non plus écartée.

Avec les informations de Camille Kasisi-Monet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !