•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un organisme de conservation achète 65 hectares de terres dans l’Okanagan

Une prairie avec un boisé, et des collines en arrière-plan, dans la vallée de l'Okanagan.

La prairie Park Rill Creek Infill West, dans le sud de la vallée de l'Okanagan.

Photo : L'organisme Nature Trust Colombie-Britannique

Radio-Canada

L'organisme de conservation Nature Trust Colombie-Britannique a récemment acheté des terres dans le sud de la vallée de l’Okanagan afin de les protéger contre l’exploitation commerciale.

Celles-ci s'ajoutent au territoire de 8220 hectares que l'organisme possède déjà au sud-ouest de Penticton, surnommé White Lake Basin Biodiversity Ranch.

Le lot fraichement acquis, qui porte le nom de prairie Park Rill Creek Infill West, était l’une des dernières propriétés privées dans la région. Sa valeur est évaluée à environ 2 millions de dollars.

L’organisme Nature Trust Colombie-Britannique, établi en 1971, a acquis au fil des ans 700 km2 de terres privées, qui abritent certains des habitats les plus importants de la province pour les espèces vulnérables.

Environ le tiers des espèces qui sont considérées comme étant à risque en Colombie-Britannique sont présentes sur ces terres de l'Okanagan, notamment le pic de Lewis, l’hirondelle rustique, le bruant sauterelle et le petit-duc nain.

Par conséquent, l'organisme pourrait mettre en place certaines limites d'accès, comme l'interdiction pour le public de se rendre dans des zones particulièrement fragiles, ou l'obligation de tenir les chiens en laisse.

Nature Trust Colombie-Britannique a acquis la propriété grâce à un financement d’Environnement et Changement climatique Canada, ainsi qu’avec 200 000 $ collectés au moyen d’une campagne de financement collectif.

Selon le gouvernement, 94 % de la superficie de la Colombie-Britannique sont entre les mains du gouvernement provincial, 1 % appartient au fédéral, et 5 % à des propriétaires privés.

Avec les informations de Winston Szeto

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !