•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouvelles candidates de la CAQ en Outaouais

Trois personnes derrière des lutrins.

Le premier ministre François Legault a présenté les deux nouvelles candidates de la CAQ en Outaouais.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

Radio-Canada

Le premier ministre François Legault a présenté les deux nouvelles candidates de la Coalition avenir Québec (CAQ) en Outaouais. Suzanne Tremblay sera candidate dans la circonscription de Hull tandis que Corinne Canuel-Jolicoeur tentera sa chance dans Pontiac.

C'est le chef du parti, François Legault, qui en a fait l'annonce vendredi, lors de son passage à Gatineau.

Suzanne Tremblay a été enseignante à l’École polyvalente Nicolas-Gatineau pendant près de 15 ans, avant d’être élue, en 2016, présidente du Syndicat de l’enseignement de l’Outaouais.

Elle est bachelière en enseignement des mathématiques de l’Université du Québec en Outaouais. Mme Tremblay a également participé à la fondation de l’organisme Équité Outaouais.

Elle est aussi membre fondatrice du Regroupement des sans-emploi de l’Outaouais et membre du conseil d’administration du CPE de l’Érablière à Gatineau.

J’ai toujours eu à cœur le bien-être de mes concitoyens. Je veux qu’on travaille ensemble à améliorer la qualité de vie de chacun et à faire en sorte que notre région rayonne encore plus, a fait valoir Suzanne Tremblay.

Lors du point de presse, cette dernière a laissé entendre qu'elle n'avait jamais vraiment considéré faire le saut en politique. Devant les problèmes de sous-financement chronique en santé et en éducation, il était évident que la région avait été tenue pour acquise trop longtemps, a-t-elle poursuivi.

« Avec la CAQ, un nouveau vent souffle et j’ai décidé de me lancer. »

— Une citation de  Suzanne Tremblay, candidate dans Hull

Je suis une personne de terrain, j'aime rencontrer les gens; donc, dans les prochaines semaines, c’est ce que je vais faire, a conclu Mme Tremblay.

François Legault a également présenté la nouvelle candidate dans la circonscription de Pontiac. Il s'agit de Corinne Canuel-Jolicoeur, une employée de la fonction publique fédérale qui s'investit auprès de nombreux organismes d'entraide de la région.

Les gens de ma communauté me disent souvent que je devrais me lancer en politique, a-t-elle dit devant les membres du parti, sympathisants et représentants des médias, vendredi. L’idée a fait son chemin et c’est maintenant le bon moment pour moi.

Une femme devant un lutrin.

Corinne Canuel-Jolicoeur est la nouvelle candidate de la CAQ dans la circonscription de Pontiac.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

Le premier ministre a souligné quelques-uns des bons coups de son parti réalisés dans le dernier mandat. Oui, il reste beaucoup de travail à faire en Outaouais, mais ça bouge, ça avance depuis que les rouges ne sont plus tout seuls, a-t-il ajouté.

On est ici avec des ambitions, a affirmé M. Legault. Il y a quand même deux comtés [en Outaouais] qu’on n’a pas, qui sont rouges depuis longtemps.

Une rencontre avec la mairesse de Gatineau

De passage en Outaouais, le premier ministre François Legault en a profité pour rencontrer la mairesse de Gatineau, France Bélisle.

Ce dernier a d'ailleurs énuméré quelques-uns des sujets qui ont été abordés lors de cette rencontre, sur son compte Twitter. Nous avons parlé d’habitation, de transport collectif et du futur centre hospitalier, a-t-il écrit.

Parmi les autres dossiers importants, la mairesse de Gatineau a tenu à aborder la question des terrains pour les nouvelles écoles. Il revient aux municipalités de fournir ou d'acheter les terrains pour les écoles qui doivent être construites, ce qui ajoute une pression supplémentaire sur les finances de celles-ci.

D'un côté d'une longue table se trouvent le premier ministre du Québec, le ministre responsable de la région, Mathieu Lacombe, et les députés de la CAQ en Outaouais. De l'autre, on voit la mairesse ainsi que deux hommes.

Le premier ministre François Legault a rencontré la mairesse de Gatineau, France Bélisle, en début d'après-midi vendredi.

Photo : Radio-Canada / Catherine Morasse

La mairesse a aussi fait valoir que ce mode de fonctionnement est problématique pour les municipalités en développement qui peinent déjà à aller chercher des revenus supplémentaires.

Mme Bélisle en a déjà discuté lors d'une réunion de l'Union des municipalités du Québec (UMQ). J’ai senti une grande ouverture de la part de l'UMQ de faire de ce dossier un dossier de la campagne électorale au provincial parce qu’il y a énormément de pression, a-t-elle ajouté en entrevue.

« Ce n'est pas juste Gatineau qui vit ça, toutes les grandes villes du Québec se retrouvent dans cette situation-là. »

— Une citation de  France Bélisle, mairesse de Gatineau

Si le premier ministre s'est gardé de prendre des engagements à ce sujet, il a su faire preuve d'ouverture et s'est montré sensible à cet enjeu, selon Mme Bélisle.

Les députés de la CAQ en Outaouais Robert Bussière, Mathieu Lacombe et Mathieu Lévesque étaient également présents à la rencontre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !