•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre à Chandler : l’identité de l’accusée maintenant connue

Le palais de justice de Percé.

Lisette Hautcœur a comparu par visioconférence vendredi au palais de justice de Percé.

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Alice Proulx

Lisette Hautcœur, originaire de la région de Chandler, est accusée du meurtre au deuxième degré de Richard Allard. La femme de 58 ans a comparu par visioconférence vendredi au palais de justice de Percé.

Le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec (SQ) a procédé à son arrestation jeudi, en lien avec la mort de M. Allard, un Chandlerois de 64 ans, à son domicile le 16 juillet dernier.

La rue Monseigneur Ross Est.

Dans la soirée du 16 juillet, les policiers de la SQ avaient été appelés à se rendre sur la rue Monseigneur Ross Est, à Chandler, pour assister les ambulanciers.

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

La mort de l'homme, dont l'identité a été confirmée en juillet par la SQ, était considérée comme suspecte. Une enquête avait dès lors été ouverte et un technicien en identité judiciaire s'était déplacé pour faire la lumière sur les événements.

Une autopsie a par la suite été pratiquée afin de déterminer la cause exacte du décès du sexagénaire.

Lors de l'enquête, la SQ a également demandé l'aide du public pour élucider les circonstances ayant mené à la mort de Richard Allard.

Accusation de meurtre non prémédité

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), représenté par la procureure de la Couronne Anne Joncas-Côté, avait la responsabilité de déterminer la nature des accusation qui devaient être portées contre Mme Hautcœur.

La Couronne a ainsi accusé Lisette Hautcœur de meurtre au deuxième degré, c'est-à-dire de meurtre non prémédité.

Me Anne Joncas-Côté.

Me Anne Joncas-Côté a déterminé les chefs d'accusation portés à l'égard de Lisette Hautcœur (archives).

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Elle demeurera détenue jusqu’à la prochaine comparution. On verra à ce moment si, par le biais de son avocat, elle souhaite faire une demande de remise en liberté, indique Me Joncas-Côté qui rappelle que, pour le moment, l'accusée est détenue au Centre de détention de New Carlisle.

La Couronne procédera, le 24 août prochain, à la divulgation de la preuve qui est retenue contre Mme Hautcœur.

Avec les informations de Guillaume Whalen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !