•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary planifie certains travaux pour tenir compte de la nidification d’oiseaux menacés

Une petite hirondelle de rivage sur le sol.

Les hirondelles de rivage sont considérées comme menacées au Canada depuis 2013.

Photo : Fournie par David M. Bell/Médiathèque Macaulay

Radio-Canada

Le projet de reconnexion du Refuge d’oiseaux d'Inglewood revoit la planification de travaux sur les berges de la rivière Bow pour permettre à des oiseaux menacés de faire leurs nids.

L’hirondelle de rivage, une espèce menacée depuis mai 2013, creuse des terriers de nidification dans des berges comme celles de la rivière Bow. Dans les 40 dernières années, la population de cet oiseau a chuté de 98 % à travers le Canada.

Au printemps dernier, lorsque la Ville de Calgary a commencé à déplacer du gravier durant la construction d'un canal reliant la rivière Bow à l'étang d'Inglewood, des bâches installées le long de la berge empêchaient les hirondelles d'accéder à leur habitat.

Berges de la rivière Bow.

En raison de travaux, les berges avaient été recouvertes de bâches, ce qui empêchait les oiseaux de nicher.

Photo : Radio-Canada / Brian Keating

Brian Keating, un naturaliste de Calgary, et d'autres citoyens s'étaient alors dits inquiets pour les oiseaux qui viennent faire leurs nids à cet endroit.

Imaginez-vous être [une hirondelle de rivage] et revenir d’Amérique du Sud après une longue migration pour découvrir que l’endroit où vous faites votre nid est inaccessible, explique-t-il. Ce serait vraiment décevant.

Une berge avec des trous.

Les hirondelles de rivage creusent des terriers de nidification dans des berges comme celles de la rivière Bow.

Photo : Radio-Canada / Brian Keating

Après avoir entendu les inquiétudes des citoyens, la Ville de Calgary a décidé de retirer les bâches des rives. Des hirondelles sont revenues peu de temps après, note Brian Keating.

Après s'être entretenu avec les membres de la communauté, Tim Walls, de la Ville de Calgary, dit travailler à la réorganisation des horaires de travail du chantier afin d'en limiter l'impact sur les oiseaux.

Les travaux devraient reprendre sur le site une fois que les hirondelles retourneront en Amérique du Sud, vers la fin d'août, pour y passer l'hiver. Le projet de restauration devrait prendre fin d’ici au printemps prochain.

Avec les informations de Jennifer Dorozio

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !