•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival Quinzou prend de l’ampleur, trois communautés célèbrent l’Acadie

Une foule, des gens assis, des gens debouts, qui regardent un spectacle.

Le Festival Quinzou offre une plus grande programmation cette année.

Photo : Festival Quinzou - www.quinzou.com

Radio-Canada

Le Festival Quinzou voit grand cette année pour célébrer la fête nationale des Acadiens. Des spectacles sont organisés dans trois municipalités de la Nouvelle-Écosse et le fondateur de l’événement espère que davantage de communautés se grefferont au festival dans les années à venir, pour mieux promouvoir le talent des artistes acadiens de la province.

En 2017, lors des célébrations du 150e anniversaire du Canada, Maxim Cormier avait trouvé que l’Acadie n’était pas bien représentée à Halifax. Il a donc décidé de créer un festival pour célébrer la fête des Acadiens, le 15 août.

Cette année, l’événement a pris de l’ampleur et se déroule sur quelques jours.

Un guitariste en spectacle sur scène

Maxim Cormier, fondateur et directeur musical du Festival Quinzou.

Photo : Festival Quinzou - www.quinzou.com

On a des événements un peu partout en Nouvelle-Écosse, à Halifax, à Chéticamp où j’ai grandi, et à la forteresse de Louisbourg. Ça, c’est nos trois plus gros spectacles, dit Maxime Cormier, fondateur et directeur artistique du festival.

Il se dit fier de voir grandir son événement et de pouvoir mettre en valeur le talent des artistes de la Nouvelle-Écosse.

Mon but vraiment, comme directeur artistique d’un festival comme ça, c'est plus vraiment de questionner ce que la culture peut devenir, que de vraiment trop se graver à un aspect de ce qui nous a rendu où ce que nous sommes aujourd’hui, dit-il.

Trois communautés en fête

À Chéticamp, le cœur était à la fête mercredi alors qu’un hommage au violoniste Joe Cormier était présenté. Pour Maxim Cormier, il s’agissait d’un moment très touchant et festif à la fois, car il coïncidait avec une réunion des membres des familles Cormier.

À Halifax, un grand spectacle est prévu pour vendredi à 19 h, au square Grand Parade, mettant en vedette, entre autres, le violoniste Ashley MacIsaac. Maxime Cormier souligne que beaucoup de gens ne savent pas que cet artiste a des racines acadiennes, par sa mère.

Photo de l'artiste, un violon à la main

Le violoniste Ashley MacIsaac participe au festival. Selon le fondateur, peu de gens savent que cet artiste a des racines acadiennes.

Photo : Festival Quinzou - www.quinzou.com

Dans les communautés acadiennes, qui sont passionnées de la collaboration entre la culture acadienne et écossaise, comme à Chéticamp, comme à l’Isle Madame, à Pomquet, et partout d’autre, Ashley MacIsaac est adoré. Il y a toujours des Acadiens qui ont joué avec lui – Hilda Chiasson-Cormier, Chris Babineau, Joël Chiasson, ou moi-même –, donc c’est vraiment excitant pour la première fois de pouvoir célébrer son patrimoine avec lui, lance Maxim Cormier.

Jacques Surette montera également sur scène, un retour pour lui au Festival Quinzou.

Jacques Surette.

Jacques Surette.

Photo : Jocelyne Vautour

Jacques Surette, il était avec nous en 2017, pour le premier spectacle et son trajet comme artiste, c’est incroyable comme il a grandi dans les dernières années, c’est vraiment excitant de l’avoir avec nous autres, dit Maxim Cormier.

Notons aussi la présence du groupe Ça Chante Encore, Weldon et Josée Boudreau, Serena Wu, Ryan Boudreau et Maxim et Gervais Cormier.

Le spectacle est un partenariat entre le Conseil communautaire du Grand-Havre et la Municipalité régionale d’Halifax. Quelques centaines de personnes sont attendues.

Un chanteur parle au micro, sa guitare dans son cou

Weldon Boudreau participera au spectacle à Halifax, le 12 août, à 19 h.

Photo : Festival Quinzou - www.quinzou.com

Enfin, les gens sont invités à venir danser à la forteresse de Louisbourg, le 15 août à 19 h, sur la musique d’Ashley MacIsaac, la troupe de danse La Swing du Suête, Sylvia Lelièvre, Isabella Samson et Morgan Toney, entre autres.

Pour Maxim Cormier, c'était l’un des meilleurs endroits pour célébrer la fête nationale de l’Acadie. Il ajoute que les artistes qui seront présents représentent un parfait exemple de la fusion des cultures acadienne et écossaise.

La programmation du festival est disponible ici (Nouvelle fenêtre).

Voir plus grand

Le fondateur du Festival Quinzou espère que l’événement continuera sur sa lancée. Il explique que le but est de convaincre les communautés acadiennes à travailler ensemble pour développer un événement d’envergure et ainsi mieux représenter la musique acadienne de la Nouvelle-Écosse.

Moi, je pense qu’à la longue, si toutes les communautés de la Nouvelle-Écosse pouvaient travailler ensemble, on pourrait éventuellement avoir quelque chose de vraiment gros, qui inclut des artistes de partout d’autre aussi, des artistes de la France, de la Louisiane, du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard, du Québec, dit-il.

Avec des informations de Marie-Andrée Leblond et de l’émission La mouvée

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !