•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Premières Nations albertaines créent leurs propres services à l’enfance

Le drapeau orange de Every Child Matters.

L'accord entre les Premières Nations albertaines, le gouvernement provincial et fédéral n'entrera pas en vigueur avant un an.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Trois Premières Nations albertaines s'apprêtent à assumer l'entière responsabilité de leurs services à l'enfance dans l’espoir d'améliorer la prévention et d'éviter que des enfants ne soient retirés de leur famille.

Les Premières Nations Loon River Cree, Peerless Trout et Lubicon Lake s'apprêtent à signer le premier accord avec le gouvernement albertain pour créer un service à l’enfance autochtone entièrement indépendant. L'accord sera aussi signé par le gouvernement fédéral.

Awasak Wiyasiwewin (« loi de l'enfance » en cri) a déjà été votée en septembre dernier par ces trois membres du conseil tribal Kee Tas Kee Now (KTC), qui offre présentement des services à l'enfance en vertu de la loi provinciale.

Je pense que nous allons donner un meilleur service à nos propres membres que ne peut le faire le système provincial qu’on nous a imposé, affirme Mona Auger, directrice générale des services aux enfants et aux familles du conseil tribal KTC.

Elle ajoute que la nouvelle loi ne permettra de retirer les enfants à leur famille qu’en dernier recours. La loi met vraiment l'accent sur la prévention et les activités d'intervention précoce, explique Mona Auger.

Elle ajoute que, si les négociations ne se déroulaient pas bien avec les deux ordres de gouvernement, le conseil tribal aurait pu promulguer sa loi vendredi, car cela faisait un an qu'ils avaient signifié l'avis aux gouvernements fédéral et provincial en vertu d'une nouvelle loi fédérale entrée en vigueur en janvier 2020.

Cette loi redonne aux Premières Nations qui le souhaitent la compétence en matière de services à l'enfance.

La Première Nation Cowessess, en Saskatchewan, a été la première à signer un accord trilatéral en vertu de cette nouvelle loi, en juillet 2021.

Des dizaines de communautés autochtones à travers le Canada ont déjà signifié au gouvernement leur intention d'assumer l'entière gestion de leurs services à l'enfance.

Avec les informations de Paige Parsons

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !