•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les actes violents commis par des jeunes à La Baie interpellent le conseiller du secteur

Des modules de planche à roulettes avec des graffitis.

C'est dans ce parc de planche à roulettes que le jeune de 16 ans a été blessé à la tête par un autre adolescent.

Photo : Radio-Canada / Jésica Savard

Le conseiller municipal Jean Tremblay se dit préoccupé par les actes des violences perpétrés par des jeunes à l’endroit d’autres adolescents dans son secteur, à La Baie.

Il y a quelques jours, un jeune de 16 ans a été battu dans un parc et a subi des blessures graves. Son agresseur a été arrêté par les policiers et devra faire face à des accusations de voies de fait.

D’autres événements du genre seraient survenus dans le secteur du quai de croisières. Jean Tremblay a été interpellé sur les réseaux sociaux et a reçu des appels de parents inquiets.

J’ai demandé au service de police d’accroître la surveillance dans le secteur du quai. Dans une phase 2, on va avoir un peu de prévention qui va se faire dans ce secteur-là , a assuré le conseiller du district #14.

Jean Tremblay s’est aussi entretenu avec un travailleur social pour que des interventions soient menées auprès de jeunes intimidés ou de victimes de violence.

Il remarque qu’un groupe de jeunes imposerait ses lois à La Baie, semant la terreur chez d’autres adolescents. Selon lui, il ne s’agit pas de gangs de rues structurées.

« Il faut casser ça dans l’œuf, on est capable de le faire. On va travailler de pair avec les parents pour essayer de régler ça.  »

— Une citation de  Jean Tremblay, conseiller municipal, district #14

L’ancien policier croit que le service de prévention du Service de police de Saguenay (SPS) est là pour aller à la rencontre des jeunes et que des programmes existent pour prévenir la violence. Jean Tremblay est d’avis que parfois, les jeunes ne se rendent pas compte des impacts de leurs gestes, dans un contexte d'amusement.

Dans le fond, ce sont des événements isolés qui se sont produits parce que des parents étaient inquiets. Si on voit que c’est trop gros, il y a le service d’enquête aussi , pointe-t-il. L’élu se dit satisfait du travail policier dans le secteur du quai de croisières.

Il souhaite que la population et les visiteurs continuent de fréquenter le qua e a publié un message sur les réseaux sociaux pour rassurer les gens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !