•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cyclistes mécontents manifestent à High Park contre la police

Un important groupe de cycliste à High Park.

Les cyclistes estiment que les ressources de la police seraient mieux utilisées ailleurs.

Photo : Twitter/James McLeod

Radio-Canada

De nombreux cyclistes torontois se sont rassemblés jeudi soir à High Park pour dénoncer les déclarations de la police au sujet des contraventions données dans le parc à des gens qui circulent à vélo.

La police de Toronto nie qu’elle mène une campagne éclair qui cible les cyclistes. Dans un communiqué publié sur son site web, elle soutient que si ses agents sont plus présents, c’est en réponse à des plaintes de la communauté concernant la conduite agressive et les habitudes dangereuses de cyclistes à High Park et autour.

Elle explique que les constats d’infraction sont remis à des cyclistes qui ne s’immobilisent pas à un feu de circulation rouge ou un panneau d’arrêt, qui ne circulent pas de façon sécuritaire sur la chaussée ou l’accotement ou qui ne portent pas de casque.

Entre le 1er janvier 2021 et le 10 août cette année, la police de Toronto a donné des 16 contraventions à des cyclistes et 1215 à des automobilistes à l’intérieur et aux alentours du parc, selon le communiqué.

Cela représente seulement une toute petite portion de ses activités quotidiennes de contrôle de la circulation sur le territoire de la Ville, explique la police.

Dave Shellnut, un militant et avocat qui défend des cyclistes, soutient que la police de donne des contraventions, harcèle et cible les cyclistes à High Park avec la bénédiction du maire John Tory. 

On entend beaucoup de gens dire : ‘’Je n’irai plus à High Park jusqu’à ce que la police parte; cela me rend mal à l’aise’’, soutient-il.

Sur son site web, l’avocat dresse une liste d’incidents opposant des policiers à des cyclistes.

Mercredi, des membres de l’association Cycle Toronto avaient rencontré le maire John Tory pour tenter d’atténuer les tensions entre cyclistes et policiers à High Park.

Ils lui ont proposé une série de mesures, dont l’aménagement d’une voie rapide pour les cyclistes qui s’entraînent ou roulent plus vite.

Ils aimeraient aussi que, comme c’est le cas en Idaho, les cyclistes puissent traiter les arrêts comme des panneaux de cédez le passage, tout en maintenant le droit de passage des autres usagers aux intersections.

John Tory se dit ouvert à des solutions innovatrices pour aider tous les usagers du parc à en profiter davantage, dans le respect de chacun.

J'ai été clair [...] lors de notre réunion sur le fait que tous les usagers de la route – tout le monde– doivent respecter la loi et être accommodants les uns envers les autres, a-t-il souligné mercredi après la rencontre.

Le maire veut que tout le monde soit en sécurité à High Park et ailleurs en ville, ce qui inclut les piétons, les personnes âgées, les familles, les cyclistes, les usagers des transports en commun, les automobilistes – tout le monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !