•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PQ annonce 22 candidats d’un seul coup

Paul St-Pierre Plamondon derrière un lutrin.

Paul St-Pierre Plamondon a présenté jusqu'ici 78 candidats péquistes.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

La valse des candidatures s'accélère en vue des élections québécoises, qui seront déclenchées au plus tard le 29 août.

Le Parti québécois (PQ) a présenté 22 candidats d'un seul coup jeudi – 11 hommes et 11 femmes – dans des circonscriptions qui lui ont échappé lors des élections de 2018.

L'annonce a eu lieu par voie de communiqué. J’ai confiance que la population reconnaîtra la rigueur, l’authenticité et la passion de notre équipe, a déclaré Paul St-Pierre Plamondon. Tous ses candidats sont bien implantés dans leurs communautés respectives et sauront se mettre à l’écoute de la population, dit-il.

Les candidats annoncés jeudi sont : Paméla Lavoie-Savard (Beauce-Nord); Guillaume Freire (Bertrand); Zacharie Robitaille (Bourassa-Sauvé); Guillaume Paquet (Brome-Missisquoi); Alexandre Litalien (Champlain); Marianne Lafleur (Châteauguay); Charles-Hubert Riverin (Chauveau); Rachid Bandou (Chomedey); Michel Forget (Côte-du-Sud); Emrick Couture-Picard (Drummond–Bois-Francs); Vincent Delorme (Gouin); Chantal Beauregard (Jacques-Cartier); Laurence Massey (Jeanne-Mance–Viger); Sarah Joly-Simard (La Prairie); Normand Ouellette (Les Plaines); Ophélie Bastien (Mont-Royal–Outremont); Monique Michaud Allard (Orford); Jolaine Paradis-Châteauneuf (Pontiac); Lyne Jubinville (Sainte-Rose); Geneviève Dufour (Terrebonne); Christopher Massé (Vaudreuil); et Florence Racicot (Westmount–Saint-Louis).

Le PQ – qui avait annoncé mercredi que Jeff Dufour-Tremblay, l'adjoint principal de la députée bloquiste de Manicouagan, Marilène Gill, briguerait les suffrages dans René-Lévesque – a présenté jusqu'ici 78 candidats sur 125 circonscriptions.

À ce chapitre, c'est Québec solidaire qui, des cinq principaux partis en lice en vue du scrutin d'octobre, mène le bal. Jusqu'ici, la formation a annoncé 121 candidats : 67 femmes et 54 hommes. Sa co-porte-parole Manon Massé était d'ailleurs de passage dans Duplessis jeudi pour présenter sa dernière recrue, Uapukun Mestokosho.

La Coalition avenir Québec (CAQ), pour sa part, a présenté ses candidats dans 118 circonscriptions. Sa plus récente annonce a eu lieu mercredi dans Chutes-de-la-Chaudière, où la journaliste Martine Biron tentera de succéder à Marc Picard.

Les candidats caquistes dans Hull et Pontiac seront présentés à la presse vendredi après-midi, alors que ceux des cinq circonscriptions restantes (Bertrand, Gaspé, Jacques-Cartier, Matane-Matapédia et Rouyn-Noranda–Témiscamingue) le seront ultérieurement.

Bannière

Le Parti conservateur du Québec, de son côté, a annoncé ses couleurs dans 108 circonscriptions jusqu'ici.

Mercredi, la formation a présenté Matthieu Kadri, qui remplacera son père Michel Kadri dans Chapleau à la suite du retrait de celui-ci pour des raisons de santé. Et jeudi, le parti d'Éric Duhaime a révélé l'identité de ses candidats dans D'Arcy-McGee (Bonnie Feigenbaum) et dans Mégantic (Mathieu Chenard).

La formation, qui n'a jamais réussi à faire élire de député par le passé, est sur la bonne voie pour être représentée dans les 125 circonscriptions du Québec. Elle présentera vendredi une dizaine de candidats simultanément, a fait savoir jeudi une source à l'interne.

Enfin, le Parti libéral du Québec n'a annoncé que 73 candidats jusqu'ici, dont trois, mercredi, dans la région de la Capitale-Nationale. Jeudi, sa cheffe, Dominique Anglade, s'est rendue dans Papineau pour présenter Wittlyn Kate Semervil, qui tentera de déloger le caquiste Mathieu Lacombe à l'automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !