•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

40 M$ pour un projet de camping et de nouveau parc régional sur l’île Bowen

Plusieurs bateaux sont amarrés dans une baie calme, à côté d'un bâtiment en bois.

L'île Bowen se trouve à 20 minutes en traversier de West Vancouver et compte une population d'un peu plus de 4000 personnes. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

Radio-Canada

Metro Vancouver prévoit de dépenser 40 millions de dollars pour créer un nouveau parc régional qui rendrait possible le camping de nuit sur l'île Bowen. Ce serait le premier endroit pour camper pendant la nuit sur l'île, qui se trouve à 20 minutes en traversier de West Vancouver et compte une population d'un peu plus de 4000 personnes.

C'est vraiment, vraiment une occasion incroyable, assure John McEwen, président du comité des parcs régionaux de Metro Vancouver, à propos du projet d'achat d’environ 1 kilomètre carré de terrain autour du cap Roger Curtis, à la pointe sud-ouest de l'île.

Le terrain est un mélange de zones riveraines et boisées et appartient à une société privée. Une grande partie est réservée à des maisons unifamiliales sur des terrains de 4 hectares, et des propositions de développement et de densification de la zone ont créé une controverse sur l'île Bowen au cours de la dernière décennie.

Une carte de l'île Bowen avec différentes zone en vert qui indique les terres visées et les aires protégées en Colombie-Britannique.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le site du terrain de camping envisagé sur l'île Bowen.

Photo : Metro Vancouver

[Le propriétaire] a nettoyé les emplacements. On a mis de l'électricité, on a également installé le Wi-Fi sur chaque site et foré pour l'eau, explique John McEwen.

Selon Metro Vancouver, le terrain de camping compterait environ 90 emplacements et serait un mélange de terrains sans rendez-vous et de terrains où l'on peut se rendre en voiture, bien qu'aucun véhicule récréatif n'y soit autorisé.

« Les choses prennent du temps, mais la plupart des infrastructures et le plan commencent déjà à être développés. »

— Une citation de  John McEwen, président du comité des parcs régionaux, Metro Vancouver

Un projet financé en partie grâce à une nouvelle taxe

Le financement de 40 millions de dollars provient en partie d'une nouvelle taxe que Metro Vancouver a adoptée en 2019, qui a ajouté 4 $ à la facture annuelle moyenne de la taxe foncière de chaque propriété de la région, et ce, pour financer de nouveaux parcs régionaux.

Cela nous a permis d'avoir des réserves de capital pour acheter de nouveaux terrains, reconnaît le président de Metro Vancouver, Sav Dhaliwal.

À ce jour, Metro Vancouver compte 22 parcs régionaux, dont l'utilisation a augmenté pendant la pandémie, et Sav Dhaliwal affirme que c’est une priorité du district de faciliter un meilleur accès. Il y a une grande pénurie de terrains de camping. C'est une augmentation modeste, mais je pense que les gens seront ravis, car ce n'est pas trop loin pour s'y rendre.

Certains terrains devront changer de zonage, et Metro Vancouver espère travailler avec TransLink pour fournir des options de transport en commun pour se rendre au terrain de camping.

« Ce que nous ne voulons pas faire, c'est causer plus de problème et de trafic pour le traversier qui se rend à l'île Bowen. [...] Il y a encore de la logistique à régler. »

— Une citation de  John McEwen, président du comité des parcs régionaux, Metro Vancouver

Les deux représentants de Metro Vancouver disent espérer qu'un accord pourrait être finalisé l'an prochain, avec une ouverture du camping à la fin de 2023 ou en 2024.

D’après les informations de Justin McElroy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !